Logo Avant de craquer

Avant de craquer, apprenez à composer
avec la maladie mentale d’un proche

1 855 CRAQUER (272-7837)

C’est
urgent?
 

C’est urgent?

La maladie mentale n’est pas automatiquement associée à la crise. Cependant, lorsque la crise survient et que votre proche n’est pas coopératif, il faut y faire face adéquatement.

La situation se détériore rapidement et votre proche ne veut pas consulter.

C’est grave ET urgent

Votre proche met sa vie ou celle des autres en danger (ex. : il a des comportements violents, il est suicidaire, etc.).

En raison d’un danger grave et immédiat, contactez le 911. Les policiers jugeront s’ils doivent conduire votre proche à l’urgence de l’hôpital en vue d’être examiné par un médecin, même s’il ne veut pas s’y rendre. Dès lors, contactez votre association locale qui sera en mesure de vous soutenir durant cette période difficile.

C’est grave mais non urgent

La situation est grave mais non urgente (ex. : ses propos sont incohérents, il entend des voix, etc.).

Contactez l’association de votre territoire qui vous accompagnera dans vos démarches. Selon le cas, il peut s’agir d’une requête auprès du centre de crise de votre région qui tentera de convaincre votre proche de consulter sur une base volontaire, ou on vous expliquera les démarches légales à entreprendre pour obtenir l’autorisation du tribunal afin de soumettre votre proche à une évaluation psychiatrique.

Concernant cette dernière option, c’est à partir des faits et des observations que vous présenterez sur l’état mental de votre proche que le juge décidera d’émettre ou pas une ordonnance de cour qui obligera votre proche à se rendre à l’hôpital pour une évaluation psychiatrique. (Source : Guide pratique sur les droits en santé mentale)
OU
Si la situation se passe la fin de semaine ou en dehors des heures d’ouverture des bureaux, composez le 811. Vous pourrez obtenir les coordonnées d’autres ressources régionales qui pourront rapidement vous venir en aide.