Logo Avant de craquer
Une fédération d'organismes voués
au mieux-être de l'entourage
d'une personne atteinte
de maladie mentale.
Accueil > Nouvelles > CS 2005 | Ça n'arrive qu'aux autres…

CS 2005 | Ça n'arrive qu'aux autres…

02 octobre 2005

Combien de fois avez-vous entendu cette phrase? Pour ma part, assez souvent et pour être honnête, comme plusieurs j’y croyais. Que l’on parle de maladies physiques ou mentales, tous et chacun nous nous croyons à l’abri des soubresauts de la vie. Je fais référence à ces maux qui font mal, si mal que le coeur nous déchire, si mal que notre couple que l’on croyait invincible craque comme les branches d’un arbre.

J’ai l’honneur d’être porte-parole de la FFAPAMM depuis 1994, plusieurs années enrichissantes qui m’ont permis de voir grandir des individus, des couples, des familles, des gens de toutes les régions du Québec. Des hommes et des femmes qui ont su à travers des épreuves difficiles se relever, se battre et vaincre leur détresse. J’ai récemment eu le privilège d’échanger avec Suzanne et Claude, nos ambassadeurs de la campagne 2005. En toute simplicité, ils m’ont partagé une page de leur histoire, celle où leur fils a reçu un diagnostic de schizophrénie. Leur vie familiale s’est effritée, n’épargnant pas celle de leur couple.

Une histoire simple, touchante et bouleversante que vous aurez la chance de lire dans les prochaines pages. Tout comme moi et peut-être tout comme vous, ils croyaient que ça ne pouvait arriver qu’aux autres… Ils ont vécu dans l’oeil de la tempête un certain temps, comme la majorité des couples qui doivent affronter la maladie mentale d’un membre de leur entourage. Chacun possédant sa vérité, chacun voulant bien faire, mais chacun oubliant la présence de l’autre. Certains disent que les conflits favorisent la maturation mais l’expérience de la vie nous amène à constater que s’ils sont mal gérés, ils entraînent l’explosion !

Suzanne et Claude forment un couple extraordinaire, ils ont appris à composer avec leurs différends, ils ont apprivoisé la maladie mentale de leur fils. Après qu’ils aient décidé d’aller chercher de l’aide dans l’une des associations de la FFAPAMM, leur vie s’est à nouveau transformée mais cette fois positivement. Ils sont ressortis de cette expérience solides comme du roc, prêts à aider d’autres couples comme eux.

En terminant, l’écrivain latin Sénéque disait : « Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas. C’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles », alors facilitez-vous la vie et osez contacter dès maintenant la FFAPAMM.

Tout comme Suzanne et Claude, un geste, une décision que vous ne regretterez jamais !

Rémy Girard
Porte-parole de la campagne de sensibilisation 2005

MERCI à nos partenaires :