Logo Avant de craquer
Une fédération d'organismes voués
au mieux-être de l'entourage
d'une personne atteinte
de maladie mentale.
Accueil > Nouvelles > Crise en santé mentale : les familles doivent faire partie de la solution

Crise en santé mentale : les familles doivent faire partie de la solution

02 novembre 2020

Communiqué
Pour diffusion immédiate

Québec, le 2 novembre 2020 – Au-delà des investissements, le gouvernement du Québec doit faire de la santé mentale une véritable priorité nationale et mieux soutenir les familles qui sont aux premières loges face à la maladie mentale. C’est le message lancé par le Réseau Avant de Craquer suite aux tristes événements survenus à Québec et à l’annonce du ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Dr Lionel Carmant.

Le Réseau Avant de Craquer tient à saluer l’investissement annoncé par le ministre dont 10 millions de dollars sont consacrés aux organismes communautaires. Rappelons que ce sont d’abord les organismes communautaires qui sont la porte d’entrée pour soutenir les personnes atteintes de maladie mentale et leurs proches. Les familles sont actuellement oubliées et les organismes communautaires demeurent sous-financés alors que les demandes d’aide augmentent. Pourtant, les solutions pour prévenir et apaiser les situations de crise sont bien connues en santé mentale : il faut miser sur une approche intégrée, globale et à long terme qui passe d’abord par les services dans la communauté.

En investissant dans les services offerts dans la communauté, dont le programme de sentinelles, le gouvernement permettra, nous l’espérons, de réduire la pression sur les services d’urgence, les interventions policières, les hospitalisations, les listes d’attente dans les services spécialisés, ainsi que le phénomène des portes tournantes pour les personnes qui refusent d’être traitées à l’hôpital.

Dans la crise actuelle, rappelons que les familles sont le premier rempart face à la maladie mentale, mais trop souvent les dernières informées et considérées dans le processus de rétablissement de leur proche. Le Réseau Avant de Craquer craint d’ailleurs que les récents événements contribuent à la stigmatisation dont ces familles sont déjà victimes.

Citation :

« Nous saluons l’annonce du ministre Carmant et les associations de familles veulent participer aux solutions proposées par le ministre, dont notamment celle de développer un réseau de sentinelles et des stratégies numériques. Avec les drames récents qui ont secoué le Québec, nous craignons que les familles touchées par la maladie mentale, pour éviter d’être stigmatisées, attendent encore plus longtemps avant d’aller chercher de l’aide et de développer elles-mêmes des troubles de santé mentale. Nous espérons que le gouvernement donnera aux organismes communautaires les moyens pour soutenir les nombreuses familles touchées directement par la maladie mentale. Nos associations et les familles font partie de la solution », a déclaré monsieur René Cloutier, directeur général du Réseau Avant de craquer.

À propos du Réseau Avant de Craquer

Actif depuis 35 ans, le Réseau Avant de Craquer regroupe 41 associations réparties dans la majorité des régions du Québec. Leur mission est d’offrir un soutien aux membres de l’entourage d’une personne atteinte de maladie mentale en offrant gratuitement une gamme de services diversifiés : rencontres individuelles, activités d’information et de formation, groupes d’entraide et mesures de répit-dépannage. Fort de son expertise unique au Québec, le Réseau Avant de Craquer demeure le seul regroupement québécois exclusivement destiné aux membres de l’entourage. Par l’entremise de ses associations membres, il répond à plus de 60 000 demandes d’aide annuellement.

–30 –

Source : Réseau Avant de Craquer
Renseignements :   Manon Dion
418 687-0474 / 1 800 323-0474 | Cellulaire : 418 559-3919

Conférence du ministre Carmant  :
http://www.assnat.qc.ca/fr/actualites-salle-presse/conferences-points-presse/ConferencePointPresse-66587.html

Communiqué SM 2020-11-02 VF

MERCI à nos partenaires :