Logo Avant de craquer
Une fédération d'organismes voués
au mieux-être de l'entourage
d'une personne atteinte
de maladie mentale.
Accueil > Nouvelles > Dans la tourmente de la maladie mentale… préserver sa santé mentale

Dans la tourmente de la maladie mentale… préserver sa santé mentale

01 octobre 2005

Québec, le 1 octobre 2005 – « Depuis maintenant 11 ans que je suis porte-parole de la FFAPAMM, j’ai entendu des centaines de témoignages qui m’ont permis de constater que les parents doivent prendre soin de leur santé mentale. Accompagner une personne atteinte de troubles mentaux est une démarche exigeante et il faut être bien outillé sinon, c’est la santé mentale des conjoints qui risque d’en écoper et lorsqu’on en est là, c’est fini pour la relation de couple. » C’est ce qu’a déclaré le comédien Rémy Girard, lors de l’ouverture de la semaine de sensibilisation aux maladies mentales qui se déroule du 3 au 10 octobre 2005.

Dans le cadre de leurs activités provinciales et régionales, la Fédération des familles et amis de la personne atteinte de maladie mentale (FFAPAMM) et ses associations-membres invitent les membres de l’entourage à demander de l’aide. Cette année, l’organisation lance un appel particulier aux couples. « Nous étions propulsés dans une tempête orageuse, avec des vagues insurmontables, notre couple et notre famille étaient en naufrage. Nous avions besoin de secours car si nous ne reprenions pas la barre, nous perdions le contrôle », expliquent Suzanne et Claude, qui sont les parents d’un jeune homme atteint de schizophrénie.

Les études convergent sur le poids du soutien familial et de nombreuses recherches ont démontré que les membres de l’entourage sont des acteurs importants pour soutenir la personne qui présente des troubles mentaux. Toutefois, le prix à payer est lourd pour les familles puisque si elles s’isolent, de graves conséquences peuvent survenir : dépression, sentiment d’impuissance, insomnie et anxiété, des symptômes qui peuvent faire éclater le couple et mettre la cellule familiale en déséquilibre.

« Un jour, ma femme et moi, nous avons été confrontés à faire un choix, la dérive ou le combat. Nous avons décidé d’opter pour la survie et nous sommes allés frapper à la porte de l’une des associations-membres de la FFAPAMM, une démarche qui a sauvé notre couple et notre vie familiale, » rappelle avec émotion M. Claude Côté, l’un des ambassadeurs de la campagne de sensibilisation.

Peu importe la région d’où ils proviennent, les membres de l’entourage des personnes atteintes de maladie mentale ont besoin d’aide. « Nous sommes là pour eux et près d’eux, d’ailleurs le 5 octobre est identifié comme étant une journée spécifique à leur égard, nous voulons leur dire qu’ils ont accès à toute une gamme de services. Les besoins des familles sont maintenant reconnus, à cet effet le nouveau Plan d’action en santé mentale en témoigne » conclut M. Marc-André Bédard, président de la FFAPAMM.

-30-

Source : Marc-André Bédard, président
FFAPAMM | 1 800 323-0474

MERCI à nos partenaires :