Accueil > Démystifier les maladies mentales: ça change pas le monde, sauf que…

Démystifier les maladies mentales: ça change pas le monde, sauf que…

Québec, le 2 octobre 2000 – À Québec comme dans les autres villes de la province, il reste encore beaucoup de chemin à parcourir lorsqu’il s’agit de démystifier la maladie mentale.

« Il faut investir temps, énergie et argent pour expliquer à la population que la méprise et la discrimination n’ont pas leur place dans notre société moderne, » de déclarer le porte-parole de la Fédération des familles et amis de la personne atteinte de maladie mentale, le comédien Rémy Girard. Il enjoint toutes les personnes qui ont un proche atteint de maladie mentale à venir chercher de l’aide et de l’information auprès des 46 associations réparties dans toutes les régions du Québec.

Dans le cadre de la semaine de sensibilisation aux maladies mentales qui se déroule du 2 au 8 octobre 2000, la FFAPAMM déploie tous les efforts possibles afin de rejoindre le plus grand nombre de citoyens touchés par la problématique. « Nos groupes-membres offrent des services depuis de nombreuses années et la clientèle augmente d’année en année, » de déclarer Hélène Fradet, directrice de la Fédération. Elle ajoute que « lorsque les membres de l’entourage osent franchir le pas pour demander de l’aide, ça ne change pas le monde… sauf que, comprendre et se sentir écouté sans être jugé, ça change la perspective devant la réalité qu’est la maladie mentale. »

« Le thème de la FFAPAMM, Ne soyez plus jamais seul…, est sans contredit le message le plus important à lancer aux familles » conclut Rémy Girard.

– 30 –

Source: Hélène Fradet, directrice
FFAPAMM | 1 800 323-0474

Merci à nos partenaires :

Jean Coutu
Abbvie
VIA Rail Canada
Éric Lamirande
Lafrance Communication
Api
AQIISM
David Communication
Numerika
Desjardins Caisse du Plateau Montcalm

Alliés pour le site web : Marc-André Cright | Serge Daigneault