Logo Avant de craquer
Une fédération d'organismes voués
au mieux-être de l'entourage
d'une personne atteinte
de maladie mentale.
Accueil > Nouvelles > La santé mentale en ondes: des ondes positives pour lutter contre les préjugés!

La santé mentale en ondes: des ondes positives pour lutter contre les préjugés!

02 octobre 2007

2 octobre 2007 – Dans la perspective de réduire la discrimination dont font l’objet les personnes qui doivent composer avec la dépression, la FFAPAMM tient à saluer la venue de la campagne de déstigmatisation du ministère de la Santé et des Services sociaux.

« Parler de maladie mentale publiquement, mettre en plan les préjugés qui accablent les personnes qui en sont victimes est un événement rare et les efforts déployés par le ministre Philippe Couillard doivent être reconnus. L’action ministérielle est en concordance avec le Plan d’action en santé mentale 2005-2010 et la Fédération qui représente des milliers de familles et amis qui soutiennent une personne atteinte de maladie mentale considère qu’il s’agit là d’un premier pas qui semble aller dans la bonne direction » explique Hélène Fradet, directrice générale de la FFAPAMM.

L’un des objectifs du Plan d’action en santé mentale 2005-2010 fait mention que les activités sociétales du Ministère poursuivent deux buts. D’une part, le Ministère vise à réduire les obstacles au traitement en encourageant la demande d’aide et d’autre part à éliminer la discrimination qui entoure la maladie mentale, ce dernier axe ayant été mis en priorité. « Quoique la première phase soit bien amorcée, il sera important d’en assurer le suivi sur une longue période pour éviter que l’on associe cette intervention à un feu de paille. La sensibilisation de l’opinion publique doit également être soutenue par du matériel promotionnel qui permet aux gens de connecter avec les ressources du milieu » rapporte Mme Fradet.

En cette semaine de sensibilisation aux maladies mentales, la FFAPAMM, qui regroupe 41 associations qui viennent en aide aux membres de l’entourage des personnes atteintes de maladie mentale, accueille bien l’intervention du Ministère. Selon l’organisation, les messages télévisuel et radiophonique qui s’adressent à la population feront en sorte de déclencher la remise en question sur les préjugés qui accablent les personnes qui vivent une dépression et, par ricochet, qui touchent les membres de leur entourage.

– 30 –

Source: Hélène Fradet, directrice générale
FFAPAMM | 1 800 323-0474

MERCI à nos partenaires :