Logo Avant de craquer
Une fédération d'organismes voués
au mieux-être de l'entourage
d'une personne atteinte
de maladie mentale.
Accueil > Nouvelles > Rapport du Commissaire à la santé et au bien-être : un portrait juste et des solutions basées sur ...

Rapport du Commissaire à la santé et au bien-être : un portrait juste et des solutions basées sur la loi du gros bon sens

06 décembre 2012

Québec, le 6 décembre 2012 – La Fédération des familles et amis de la personne atteinte de maladie mentale (FFAPAMM) salue les résultats de la vaste consultation et les recommandations que vient de déposer le Commissaire à la santé et au bien-être sur l’organisation des services de santé mentale au Québec.

« Le portrait de la situation est exhaustif et réel; le rapport met en avant-plan des mesures spécifiques pour améliorer la performance des soins et des services en santé mentale » indique Hélène Fradet, directrice générale de la FFAPAMM. La situation des membres de l’entourage qui accompagnent un proche dans son rétablissement est bien documentée et c’est l’une des premières fois où l’on met un accent aussi fort sur l’importance des mesures de soutien que l’on doit offrir aux familles.

Pour la FFAPAMM, les recommandations inscrites dans ce volumineux rapport s’inscrivent en cohérence avec la « loi du gros bon sens ». Selon les représentants de l’organisation, malgré la pertinence des recommandations, si la volonté politique n’est pas présente, il s’agira encore une fois de vœux pieux. De toute évidence, selon Mme Fradet, si le gouvernement n’investit pas massivement dans les services de santé mentale et si l’on ne bouscule pas les changements de pratique, la santé mentale demeurera le parent pauvre du système, peu importe les rapports ou plans d’action.

En ce qui concerne les besoins de soutien aux membres de l’entourage qui vivent une grande détresse psychologique, elle rappelle que le Québec a la chance de compter sur l’appui de 38 associations qui sont membres de la FFAPAMM. Ces dernières répondent à plus de 60 000 demandes d’aide annuellement et elles offrent une gamme exhaustive de services qui sont reconnus par les partenaires du réseau public. « Si le ministre Hébert reconnaît vraiment la détresse des familles, en principe, il acceptera d’injecter 5,3 M$ pour assurer la consolidation de nos services à travers la province. » Il s’agirait là d’une décision en toute cohérence avec le rapport du Commissaire et qui évitera surtout aux familles de tomber dans la spirale de la détresse.

À propos de la FFAPAMM

Active depuis plus de 25 ans, la FFAPAMM (Fédération des familles et amis de la personne atteinte de maladie mentale) compte 38 associations membres réparties partout au Québec. Sa mission est d’offrir un soutien aux membres de l’entourage d’une personne atteinte de maladie mentale en offrant gratuitement une gamme de services diversifiés comme des activités d’information, de sensibilisation et de formation, des groupes d’entraide et des mesures de répit-dépannage.

Forte de son expertise unique au Québec, la FFAPAMM demeure le seul regroupement québécois exclusivement destiné aux membres de l’entourage des personnes atteintes de maladie mentale. Par l’entremise de ses associations membres, elle répond à plus de 60 000 demandes d’aide annuellement.

-30-

Source :
Hélène Fradet, directrice générale de la FFAPAMM

Pour toute demande d’entrevue avec l’un des porte-parole, veuillez contacter :

Manon Dion¸
Coordonnatrice, Événements spéciaux et Services aux membres
FFAPAMM
418 687-0474
Sans frais : 1 800 323-0474

MERCI à nos partenaires :