Logo Avant de craquer
Une fédération d'organismes voués
au mieux-être de l'entourage
d'une personne atteinte
de maladie mentale.
Accueil > Nouvelles > Santé mentale : les familles ont partagé leurs préoccupations aux partis de l’opposition

Santé mentale : les familles ont partagé leurs préoccupations aux partis de l’opposition

05 mars 2013

Québec, le 5 mars 2013 – Six mois se sont écoulés depuis l’arrivée au pouvoir du nouveau gouvernement. Pour les membres de l’entourage qui accompagnent un proche atteint de maladie mentale, rien ne laisse présager que le dossier de la santé mentale sera réellement dans les priorités du ministère de la Santé et des Services sociaux et ce, malgré quelques déclarations faites en ce sens par le ministre Réjean Hébert.

« Il y a de quoi à être inquiet, les besoins en santé mentale sont grandissants; les familles frappent de plus en plus à nos portes, nos ressources financières sont dramatiquement insuffisantes et ce, sans compter tous les problèmes reliés au manque de ressources pour les personnes atteintes et les aberrations reliées à la Loi P-38-001 » indique le président de la FFAPAMM, M. Jean-Yves Turmel. « Le ministère de la Santé laisse croire que les familles sont importantes, qu’elles sont impliquées dans les décisions et que l’on tient compte de leur point de vue » explique Hélène Fradet, directrice générale de la Fédération. Selon cette dernière, il y a loin de la coupe aux lèvres car il y a une nuance importante entre « entendre » et « prendre en considération » l’opinion des familles.

Pour s’assurer que l’ensemble des politiciens soient bien informés de la situation des 38 associations-membres de la FFAPAMM et des besoins particuliers des membres de l’entourage qui s’investissent dans le rétablissement de leur proche, les représentants de la FFAPAMM ont récemment rencontré Mmes Françoise David de Québec Solidaire et Hélène Daneault de la Coalition Avenir Québec qui ont accueilli avec intérêt les revendications de l’organisation. Au moment de paraître, le Parti Libéral du Québec, par la voix du Dr Yves Bolduc, n’a toujours pas répondu à l’invitation de la FFAPAMM.

« Au Ministère, ont nous dit que les fonctionnaires s’affairent à élaborer le prochain plan d’action en santé mentale mais pendant ce temps, la pauvreté de nos organismes s’accroît, les demandes d’aide affluent et les familles ne savent pas si elles seront considérées, une équation qui ne pourra pas tenir le coup encore très longtemps » conclut la directrice générale de la FFAPAMM.

À propos de la FFAPAMM
Active depuis plus de 25 ans, la FFAPAMM (Fédération des familles et amis de la personne atteinte de maladie mentale) compte 38 associations-membres réparties partout au Québec. Leur mission est d’offrir un soutien aux membres de l’entourage d’une personne atteinte de maladie mentale en offrant gratuitement une gamme de services diversifiés, tels que des activités d’information, de sensibilisation et de formation, des groupes d’entraide, des interventions psychosociales et des mesures de répit-dépannage.

Forte de son expertise unique au Québec, la FFAPAMM et ses membres demeurent le seul regroupement québécois exclusivement destiné aux membres de l’entourage des personnes atteintes de maladie mentale. Par l’entremise de ses associations-membres, le mouvement répond à plus de 60 000 demandes d’aide annuellement.

-30-

Source :
Hélène Fradet, directrice générale de la FFAPAMM

Pour toute demande d’entrevue avec l’un des porte-parole, veuillez contacter :

Manon Dion¸
Coordonnatrice, Événements spéciaux et Services aux membres
FFAPAMM
418 687-0474
Sans frais : 1 800 323-0474

MERCI à nos partenaires :