Accueil > De la détresse émotionnelle à l’actualisation de mon potentiel

De la détresse émotionnelle à l’actualisation de mon potentiel

La vie est comme un roman. Elle comporte plusieurs chapitres, certains étant heureux d’autres moins. Quand des événements malheureux se présentent dans notre vie, dépendant de leur gravité, ils peuvent parfois nous entraîner dans la détresse. Que faire pour ne pas sombrer? Quels moyens utiliser pour composer avec la situation de façon positive en utilisant son potentiel?

À la base, chaque être humain possède une force innée qui lui permet de se développer positivement en dépit du stress qui peut avoir des conséquences négatives sur sa vie, il s’agit du concept de la résilience. La résilience dépasse l’adaptation passive, elle nous apprend à mieux vivre. Cette aptitude évolue avec le temps en étant renforcée par les connaissances et les habiletés. Un individu développe sa capacité de résilience en relation avec son entourage et sa communauté. La capacité de s’adapter et de bâtir sa résilience repose sur certaines conditions parmi lesquelles on retrouve:

1. Le stress

Sans stress, nous n’avançons pas. Un certain niveau de stress est nécessaire dans notre vie pour éviter le vide. Bien géré, il nous permet de mieux nous connaître.

2. L’imagination

Lorsque nous nous servons de notre imagination pour raconter notre histoire, nous mettons de la distance entre nous et l’événement douloureux. Plutôt que de voir seulement les difficultés à venir, cet espace nous permet de voir le progrès accompli et la distance parcourue. Utilisez votre imagination pour entrevoir une vie meilleure.

3. La connaissance de soi

Pour nous permettre de donner une signification aux événements, il faut se connaître, comprendre nos réactions et définir notre philosophie de vie. Il s’agit d’un travail de découverte qui appartient à chaque individu et qui dure toute une vie. Elle peut faire la différence dans la gestion de notre quotidien, soit d’avoir l’impression de subir notre vie plutôt que de la guider.

4. La mémoire

Pour voir la continuité et reconnaître les liens avec notre entourage, notre mémoire nous aide à nous situer dans l’histoire de notre vie. Elle nous permet de comprendre les difficultés vécues et surmontées par d’autres et de s’en inspirer. La mémoire nous permet de nous sentir moins seul.

5. Le rêve

La rêverie permet de retrouver l’espoir, de voir plus loin, de se consoler dans la perspective de jours meilleurs. L’être humain ne peut vivre sans le rêve.

Au-delà de ces conditions de base, il existe une panoplie d’outils dont nous pouvons nous servir pour renforcer et maintenir notre résilience face aux événements difficiles. Selon nos intérêts, nos croyances et notre façon d’apprendre, les moyens de s’adapter sont variés. Il peut s’agir de méthodes de relaxation, l’accès à un réseau de soutien ou encore l’amélioration de son image de soi. Tous ces moyens sont positifs s’ils nous aident à nous accomplir et à découvrir nos forces et notre potentiel.

Si l’épreuve que vous vivez est en lien avec la maladie mentale d’un proche, les 43 associations-membres du Réseau Avant de Craquer, réparties dans la province, peuvent vous aider à comprendre ce qui vous arrive et ce que vit votre proche. Une meilleure compréhension nous aide à mieux réagir et ainsi actualiser notre potentiel.

Foire aux questions

Après plusieurs années de montagnes russes, je crois avoir accepté la réalité de la maladie mentale de mon proche, mais je suis triste quand je pense qu’il ne pourra peut-être pas travailler régulièrement ou fonder une famille. Comment combattre cette tristesse ?

Les gens qui souffrent d’un trouble de santé mentale, comme ceux qui vivent avec une maladie physique chronique, doivent trouver un sens à leur vie. Ils doivent composer avec des attentes déçues et une vie différente de celle dont ils avaient rêvé.  Il est important de vérifier s’ils sont tristes ou si c’est ton interprétation de leurs émotions. Souvent, deux personnes qui sont témoins d’un même événement vont en faire un récit très différent. C’est le même phénomène lorsque tu regardes la vie de quelqu’un, tu vois des éléments que tu jugerais inacceptables dans ta vie alors qu’ils sont enrichissants pour la personne.

Sache qu’il arrive fréquemment qu’une personne qui a vécu des années en montagnes russes se rétablisse suffisamment pour occuper un emploi stable et fonder une famille.

Comment expliquer ce qui se passe aux autres membres de la famille, aux amis, à mon proche ?

Avec ouverture et franchise. Il est important que tous ceux qui maintiennent un lien avec la personne atteinte partagent leurs préoccupations avec leur entourage. Une explication de la maladie mentale et de ses manifestations dans le quotidien va permettre d’évacuer la tension que l’on ressent face à l’inconnu. Il faut se rappeler que la personne atteinte va évoluer dans sa maladie, tout comme les personnes autour d’elle, alors il faut éviter l’étiquetage.

Les membres de l’entourage peuvent aussi partager leur détresse, leurs inquiétudes et leur sentiment d’impuissance, un fardeau partagé est toujours moins lourd ! Ton proche fait toujours partie du réseau familial et peut partager les mêmes inquiétudes. Plus vous serez renseignés, moins vous vous sentirez envahis par la maladie.

Contenus complémentaires

Multimédias

Merci à nos partenaires :

Jean Coutu
Abbvie
VIA Rail Canada
Éric Lamirande
Lafrance Communication
Api
AQIISM
David Communication
Numerika
Desjardins Caisse du Plateau Montcalm

Alliés pour le site web : Marc-André Cright | Serge Daigneault