Accueil > Trouble obsessionnel-compulsif

Trouble obsessionnel-compulsif

Le trouble obsessionnel-compulsif est un trouble anxieux qui est caractérisé par des pensées (obsessions) et des comportements (compulsions) embarrassants et indésirables pour la personne qui en est atteinte. C’est un problème qui touche près de 3 % de la population comprenant enfants, adolescents et adultes. Dans 50 % des cas,la maladie survient avant l’âge de 18 ans et il est rare qu’elle se déclare après 35 ans.

Il s’agit d’un problème qui peut devenir accablant pour les membres de l’entourage puisqu’il gravite autour du perfectionnisme exagéré et de rituels angoissants. Comment aider à contrôler les compulsions ? Ignorer ou intervenir ? Où se situe la limite de l’acceptable ? Des questions qui finissent par stresser les membres de l’entourage.

 

Qu’est-ce que le trouble obsessionnel-compulsif ?

Il s’agit d’un trouble de la pensée et du comportement dû à un dérèglement du cerveau. Ce trouble débute lorsque les anxiétés et les incertitudes deviennent des obsessions. Contre sa volonté, la personne voit surgir à son esprit des pensées ou des images de façon répétitive.

La personne qui souffre d’un TOC a conscience de l’absurdité de ses pensées ou de son comportement. Sans aide, elle ne parvient toutefois pas à s’en départir ; ces idées et/ou comportements sont incontrôlables.

Les obsessions typiques sont la peur d’être contaminé, le doute, des pensées récurrentes d’ordre sexuel ou religieux, la peur des microbes, la peur de se blesser, la préoccupation de la sécurité d’autrui, la peur de commettre des actes scandaleux. Quant à elles, les compulsions typiques sont la propreté excessive, le classement, le dénombrement, la répétition sans cesse d’un mot, le besoin de toucher, le besoin de vérifier plusieurs fois et le collectionnisme. La personne en proie à des obsessions tente de se soulager de celles-ci en effectuant des gestes ritualisés compulsifs sans cesse répétés et en y appliquant souvent un ordre, une certaine « méthode ».

 

Quelles sont les causes ?

Quoique l’origine du problème demeure mystérieuse, la science semble démontrer que certaines anomalies du cerveau sont en partie responsables de ce trouble. Les recherches suggèrent qu’il implique un problème de communication entre la partie frontale du cerveau et ses structures profondes. Comme les troubles anxieux, le trouble obsessionnel-compulsif découle d’un enchevêtrement de facteurs génétiques et environnementaux.

 

Comment traiter le trouble obsessionnel-compulsif ?

Dépendamment du stade, le TOC peut se traiter avec ou sans médication. À ses débuts, avec une prise de conscience, de la formation et la volonté de la personne, le trouble peut disparaître. Cependant, si les obsessions perdurent et les compulsions se transforment en rituels inévitables, la combinaison d’une prise de médicaments et d’une psychothérapie est une bonne gestion du problème.

 

Comment dois-je réagir ?

La plupart du temps, la personne qui est affectée par ce trouble se sent très coupable et honteuse. C’est important de lui faire comprendre que c’est hors de son contrôle et que vous ne lui en voulez pas. Essayez de ne pas encourager l’augmentation des rituels : cherchez la stabilisation. Utilisez des phrases courtes que vous pourrez répéter dans les moments difficiles. Si votre proche vous demande d’exécuter une vérification ou un lavage,vous pouvez lui dire : « C’est mieux pour toi que je ne fasse pas les rituels à ta place ».

Permettez-lui d’en parler ; vous lutterez ainsi contre sa souffrance. Votre proche aura le sentiment que vous l’accompagnez dans les moments critiques et surtout, soulignez tous les progrès qu’il accomplit et encouragez-le à aller chercher de l’aide.

 

Que dois-je éviter de faire ?

Évitez de prendre part aux rituels. Ne cédez pas aux exigences de propreté, de vérifications, de fermeture de portes, etc. Ne cherchez pas à conseiller votre proche en lui prodiguant de bonnes paroles pour le rassurer, telles que : « Tu t’en fais trop », « Sois moins inquiet ». Il est également inutile de discuter des intérêts qui guident ses compulsions ou du bien-fondé de ses obsessions.

 

À retenir

Le trouble obsessionnel-compulsif est une maladie due à un dérèglement du cerveau. Les obsessions et les compulsions se traduisent par des excès de pensées et de comportements exagérés. Votre proche est conscient de son problème, encouragez-le dans sa recherche d’aide.

Contenus complémentaires

Merci à nos partenaires :

Jean Coutu
Abbvie
VIA Rail Canada
Éric Lamirande
Lafrance Communication
Api
AQIISM
David Communication
Numerika
Desjardins Caisse du Plateau Montcalm

Alliés pour le site web : Marc-André Cright | Serge Daigneault