Accueil > Après une période de crise très difficile, le médecin a choisi d’hospitaliser mon proche contre son gré pour sa protection, mais il ne peut pas le médicamenter. Pourquoi ?

Après une période de crise très difficile, le médecin a choisi d’hospitaliser mon proche contre son gré pour sa protection, mais il ne peut pas le médicamenter. Pourquoi ?

Lorsque le médecin garde une personne contre sa volonté dans un établissement afin d’assurer sa sécurité ou celle d’autrui, il le fait avec l’autorisation du Tribunal de la Cour du Québec. Cette garde se veut temporaire puisqu’elle prive la personne de sa liberté et de son intégrité, deux principes fondamentaux de la Charte des droits et libertés. Cette autorisation est une mesure exceptionnelle et elle permet seulement de soumettre la personne à des soins préventifs tels que la surveillance, le contrôle physique et l’observation professionnelle.

Si la personne refuse le traitement, le médecin traitant et l’hôpital devront soumettre une nouvelle demande au Tribunal pour obtenir l’autorisation.

Évidemment, l’équipe va tenter d’éviter cette option en cherchant à convaincre la personne des bienfaits procurés par la médication.

Merci à nos partenaires :

Jean Coutu
Abbvie
VIA Rail Canada
Éric Lamirande
Lafrance Communication
Api
AQIISM
David Communication
Numerika
Desjardins Caisse du Plateau Montcalm

Alliés pour le site web : Marc-André Cright | Serge Daigneault