Logo Avant de craquer
Une fédération d'organismes voués
au mieux-être de l'entourage
d'une personne atteinte
de maladie mentale.
Accueil > Nouvelles > Ces voix qui accompagnent | Éclusier du Haut-Richelieu – Saint-Jean-sur-Richelieu

Ces voix qui accompagnent | Éclusier du Haut-Richelieu – Saint-Jean-sur-Richelieu

15 février 2013

Description du projet

Un projet de rétablissement, par le chant, a vu le jour dans la région, il y a 8 ans. De puis le début de cette aventure, l’Éclusier du Haut-Richelieu et les familles qu’il représente y participent. Les familles ont toujours voulu dire à leur proche leur fierté de les voir se rétablir et de reprendre du pouvoir sur leur vie.

Dans cette optique, nous travaillons chaque année avec l’entourage des participants à la chorale « Ces voix oubliées » afin de leur témoigner leur fierté et les encourager dans leur cheminement. Un projet où le mot partenariat prend tout son sens. CSSS et organismes communautaires se mobilisent afin que le rétablissement devienne une réalité.

Notre contribution se situe au niveau de la sensibilisation en milieu scolaire afin que les jeunes qui chanteront avec les participants de la chorale puissent mieux comprendre les problématiques en santé mentale. Mais surtout, tout au cours de l’année, nous rencontrons l’entourage de ces chanteurs afin de réaliser un hommage sous forme d’un vidéo-clip qui est présenté lors du spectacle dans le cadre de la semaine de la santé mentale.

Retombées

L’Éclusier du Haut-Richelieu accomplit sa mission en contribuant à l’amélioration de la qualité de vie des familles et amis de même qu’à celle de leurs proches atteints de maladie mentale. Les familles qui choisissent de faire partie de « Ces voix qui accompagnent » partagent une grande joie avec leur proche.

Souvent au cours des années marquées par la maladie mentale de leur proche, elles se sont senties démunies et dépassées. De voir leur proche se réaliser par le chant et s’engager dans la voie du rétablissement et surtout d’en faire partie permet, redonne de l’espoir. Parfois, des liens qui semblaient fragiles se sont renoués. Preuve qu’il faut toujours garder l’espoir.

De plus, nous sensibilisons les jeunes face aux problèmes reliés à la maladie mentale en allant les rencontrer dans leur milieu. Comme ils ont à côtoyer les participants de la chorale qui sont tous des usagers des services de santé mentale, dans un langage simple, nous démystifions et normalisons la réalité de ces personnes.

___________________________
Les textes sont reproduits de façon intégrale. La FFAPAMM n’en a édité ni le contenu, ni la syntaxe.

MERCI à nos partenaires :