Logo Avant de craquer
Une fédération d'organismes voués
au mieux-être de l'entourage
d'une personne atteinte
de maladie mentale.
Accueil > Nouvelles > Des outils pour faire face aux défis : Groupe psychoéducatif pour les hommes membres de l&...

Des outils pour faire face aux défis : Groupe psychoéducatif pour les hommes membres de l'entourage d'une personne ayant ou ayant eu un problème de santé mentale | Cercle Polaire – Québec

15 février 2013

Description du projet

Il y a plusieurs raisons de s’intéresser aux hommes adoptant le rôle d’aidant auprès d’un proche. Ce qu’il y a d’unique chez les aidants masculins, c’est que plusieurs d’entre eux doivent faire face à une nouvelle réalité, celle du « caring ». Alors, dans le cadre de mon projet de maîtrise en service social, j’ai décidé de répondre aux besoins spécifiques des aidants masculins, en réalisant une intervention réservée exclusivement aux hommes qui permettrait le développement de stratégies d’adaptation et la réduction de leur stress.

Le projet consiste donc en un groupe de psychoéducation avec une dimension de soutien sur le thème des stratégies d’adaptation utilisées par les aidants. Il comporte huit rencontres d’environ deux heures chacune, à raison d’une rencontre aux 2 semaines. Le projet s’adresse à des hommes âgés entre 18 et 65 ans qui ont un proche (conjointe, parent ou ami) avec un problème de santé mentale (dépression, personnalité limite, maladie affective bipolaire).

L’objectif de l’intervention sera de permettre aux hommes, par l’intervention de groupe, de développer des stratégies d’adaptation (résolution de problème, recadrage cognitif, imposition des limites, gestion des émotions et des symptômes de stress, etc.) afin qu’ils puissent être outillés pour faire face aux difficultés qu’ils peuvent rencontrer quotidiennement. Les participants devront alors identifier, décrire et comprendre les situations anxiogènes vécues en tant qu’homme aidant et ainsi leur trouver une solution adaptée. Donc, devant un évènement stressant, l’aidant sera en mesure d’assurer une meilleure gestion de son stress puisqu’il aura plus de ressources dans son « coffre à outils » pour y faire face. Du même coup, si ces hommes utilisent ces solutions adaptées pour faire face à leurs défis, il est alors possible de croire que le stress vécu sera moindre et qu’ils pourront ainsi retrouver davantage de satisfaction dans leur rôle d’aidant.

L’intervention de groupe a été choisie pour venir en aide à cette clientèle, parce qu’elle permet de rejoindre les hommes qui sont plus difficilement interpellés par les approches traditionnelles. Le groupe permet de s’adapter aux besoins des hommes, en leur offrant un milieu structuré et sécuritaire sur le plan émotionnel. Elle les aide à acquérir de nouvelles habiletés cognitives, relationnelles et psychosociales. En plus de briser l’isolement des conjoints, le groupe offre également un soutien et permet de retrouver confiance en ses capacités et de développer de nouvelles compétences. Le contenu des rencontres du groupe sera une combinaison d’informations (un thème par rencontre), d’activités et d’exercices à faire à la maison et de discussions. Il y aura également des exercices qui permettront l’apprentissage de contenu par le biais de l’aide mutuelle, en favorisant le côté personnel des activités.

Les rencontres permettront aux hommes de :

  • Mieux comprendre les différentes stratégies d’adaptation
  • Développer et mettre en pratique ces stratégies d’adaptation
  • Identifier, décrire et comprendre les situations de stress vécues en tant qu’homme proche aidant et leur trouver une solution adaptée
  • Partager entre hommes sur leur réalité en tant qu’homme proche aidant

Retombées

— Le Cercle Polaire souhaite diversifier sa programmation afin de rejoindre des clientèles spécifiques, comme c’est le cas avec la clientèle masculine. Même si leurs besoins sont criants, il existe peu de services offerts exclusivement aux hommes, encore moins aux hommes en tant que proche aidant. En accueillant ce nouveau groupe, on répond aux besoins de cette clientèle en plus de leur offrir une intervention qui leur est adaptée. De plus, lorsqu’il est question de demander de l’aide, il est plus difficile de rejoindre les hommes. En effet, ils sont souvent sous-représentés dans les groupes. Il est possible de penser qu’une intervention leur étant exclusivement réservée puisse les intéresser davantage. On leur donne donc la chance d’échanger « entre gars ».

— Afin qu’un aidant puisse aider, il faut qu’il ait la capacité pour le faire. Donc, pour maximiser l’aide apportée au membre atteint de son entourage, l’aidant se doit de voir ses propres besoins également répondus. L’un des objectifs de l’organisme est de soutenir les proches dans les difficultés qu’ils peuvent rencontrer au quotidien. Le groupe répond à ce besoin en leur donnant les outils nécessaires pour affronter ces difficultés.

— De plus, le groupe rejoint les valeurs du Cercle Polaire, telles que le respect de l’individu, de son rythme et de ses choix, le rétablissement et l’espoir. Ces dernières vont être sollicitées par les hommes dans le but qu’ils se réapproprient du pouvoir sur leur vie.

— Par son côté innovateur, ce groupe pourra sensibiliser les autres organismes et partenaires aux besoins spécifiques de cette clientèle.

Publicités

Plan de présentation

___________________________
Les textes sont reproduits de façon intégrale. La FFAPAMM n’en a édité ni le contenu, ni la syntaxe.

MERCI à nos partenaires :