Logo Avant de craquer
Une fédération d'organismes voués
au mieux-être de l'entourage
d'une personne atteinte
de maladie mentale.
Accueil > Nouvelles > LE CONTREVENT | Formation « Sensibilisation à la santé mentale et application de la ...

LE CONTREVENT | Formation « Sensibilisation à la santé mentale et application de la Loi P-38 » destinée aux policiers

11 mai 2015

Description

Deux constats majeurs sont ressortis, au cours de l’année 2014, suite à des échanges entre notre organisme et certains policiers du Service de police de la ville de Lévis (SPVL). Le premier constat est que Le Contrevent est méconnu d’une majorité de policiers. Le deuxième constat est une hausse marquée d’interventions policières liées à des problématiques de santé mentale.

C’est donc dans cette optique que l’équipe de prévention, et plus particulièrement l’agent de formation du SPVL Marc Juneau, a été approchée par Le Contrevent afin d’offrir une présentation de nos services aux policiers. De cette initiative a découlé une invitation à une induction de nouveaux policiers en juin 2014. Cette présentation de services a suscité l’intérêt d’une agente aux relations publiques et communautaires, Guylaine Laflamme, de voir naître une formation plus détaillée en lien avec la santé mentale et l’application de la loi P-38.

Par la suite, une ébauche de la formation a été présentée à François Bisson, agent de formation, Éric Laliberté, agent aux relations publiques et communautaires et Catherine Lemelin-Simard, conseillère en coordination opérationnelle (Direction du SPVL), qui ont coordonné le projet.

Appuyées et soutenues par le coordonnateur de l’organisme, M. Daniel Marquis et par le conseil d’administration, les intervenantes du Contrevent, Anne Gallant, travailleuse sociale et Emmanuelle Pinel, intervenante communautaire, ont relevé le défi et ont mis sur pied cette formation d’une durée de 4 h, s’échelonnant du 28 janvier au 15 avril 2015. C’est donc plus d’une centaine de patrouilleurs, d’enquêteurs, de sergents et de capitaines qui ont pu en bénéficier.

Les objectifs principaux de la formation étaient de permettre aux policiers de :

  • démystifier la santé mentale vs la maladie mentale ;
  • d’être mieux outillés afin de faciliter leurs interventions en lien avec une clientèle présentant une problématique de santé mentale ;
  • favoriser une meilleure compréhension de la loi P-38 et de son application ;
  • connaître différentes ressources de la communauté pouvant être sollicitées lors de leurs interventions ;
  • favoriser le développement d’un partenariat avec Le Contrevent afin que les membres de l’entourage soient
    repérés et ainsi référés plus rapidement à nos services.

Retombées

Bon nombre de répercussions positives émergent de cette initiative, sont déjà observables et continueront, selon nous, de rayonner bien au-delà de cette formation :

  • les policiers connaissent et reconnaissent dorénavant Le Contrevent comme un partenaire de choix dans le cadre de leurs interventions en lien avec le soutien aux membres de l’entourage ;
  • une augmentation du nombre de références de membres de l’entourage par les policiers a été observée. Par conséquent, cela signifie que l’entourage a accès plus rapidement à des services leur étant spécifiquement destinés ;
  • les policiers sont davantage sensibilisés aux problématiques de santé mentale, ce qui favorise une meilleure compréhension de la réalité de ces personnes pouvant ainsi contribuer à la déstigmatisation de cette clientèle ;
  • les policiers bénéficient maintenant d’une approche plus spécialisée et adaptée pour intervenir auprès d’une clientèle présentant une problématique de santé mentale ;
  • les policiers sont davantage conscientisés à l’importance d’utiliser et de référer la clientèle vivant avec une problématique de santé mentale vers des ressources communautaires et du réseau de la santé et des services sociaux pertinentes, selon les besoins présentés. Cela permettra, dans certains cas, de pallier à des transports en milieu hospitalier, parfois non nécessaires ;
  • le SPVL a également ouvert la porte au Contrevent à une continuité par rapport à cette formation. Par conséquent, en juin 2015, une nouvelle cohorte de policiers recevront la formation ;
  • la formation a fait l’objet d’une chronique dans le journal de Lévis qui a paru le 22 avril 2015 permettant, par le fait même, à la communauté et à des membres de l’entourage de connaître l’existence du Contrevent.

Lire l’article paru dans le Journal de Lévis

Extrait de la formation au SPVL

MERCI à nos partenaires :