Accueil > COMMUNIQUÉ DE PRESSE | Plan d’action en santé mentale : le gouvernement doit mieux soutenir les familles

COMMUNIQUÉ DE PRESSE | Plan d’action en santé mentale : le gouvernement doit mieux soutenir les familles

Québec, le 16 décembre 2020 – Dans le cadre des consultations en vue du prochain Plan d’action interministériel en santé mentale, le Réseau Avant de Craquer a présenté au gouvernement du Québec 10 recommandations appuyées par 23 mesures concrètes afin que les membres de l’entourage puissent être mieux soutenus dans leur rôle primordial et si exigeant auprès d’une personne atteinte de maladie mentale.

Lors des consultations, le Réseau Avant de Craquer a rappelé au gouvernement les impacts économiques dévastateurs de ne pas investir suffisamment en santé mentale, des coûts directs et indirects qui se chiffrent en milliards de dollars par année. Le Réseau Avant de Craquer recommande notamment au gouvernement qu’il fasse de la santé mentale une priorité nationale, qu’il assure l’accès aux services de proximité et qu’il finance davantage les associations communautaires.

Les familles sont aux premières loges face à la maladie mentale. Ce sont les familles qui accompagnent leur proche atteint de maladie mentale dans son processus de rétablissement 24 heures sur 24 et 365 jours par année. Lorsqu’elles sont bien informées et soutenues, les familles contribuent au succès du rétablissement de la personne atteinte et à réduire les coûts associés aux services d’urgence, hospitaliers et spécialisés. Pourtant, les ressources allouées aux associations qui les aident sont nettement insuffisantes.

Voici les 10 recommandations du Réseau Avant de Craquer :

  • Faire de la santé mentale une priorité nationale.
  • Assurer un continuum de services en santé mentale dans toutes les régions du Québec, qui inclut les familles.
  • Assurer un financement suffisant des organismes communautaires soutenant les membres de l’entourage.
  • Garantir la participation des membres de l’entourage au processus de rétablissement.
  • Assurer l’accès sans délai à des services de proximité en santé mentale.
  • Mettre en place une stratégie nationale contre la stigmatisation.
  • Outiller les jeunes en santé mentale.
  • Assurer le référencement des membres de l’entourage vers les associations de familles.
  • Assurer la participation des membres de l’entourage dans la planification et l’organisation des services.
  • Mesurer les impacts des investissements.

Citations :

« Financer les services de santé mentale, dont le soutien aux familles qui sont le premier rempart devant la maladie mentale, ne doit plus être perçu comme une dépense, mais comme un investissement qui contribuera non seulement à la santé mentale des Québécois, mais aussi à la santé économique du Québec. En conséquence, nous nous attendons à ce que le gouvernement passe de la parole aux actes et déploie des mesures concrètes pour mieux soutenir les familles touchées », a affirmé monsieur René Cloutier, directeur général du Réseau Avant de Craquer.

« Nous saluons l’écoute ainsi que la qualité des échanges du ministre M. Lionel Carmant et des députés des quatre partis : Mme Nancy Guillemette, M. David Birnbaum, M. Gabriel Nadeau-Dubois et M. Joël Arsenault. Nous en ressortons avec l’espoir que le soutien aux membres de l’entourage fera partie désormais des priorités gouvernementales en santé mentale. Nous voulons aider quatre fois plus de membres de l’entourage, incluant les familles les plus touchées par la maladie mentale et les jeunes qui sont les grands oubliés, et pour cela le financement nous manque cruellement. Mieux soutenir les familles aura des impacts humains, sociaux et économiques considérables. Soutenir les familles touchées par la maladie mentale, c’est aussi investir pour la relance économique du Québec », a déclaré madame Renée Levaque, présidente du Réseau Avant de craquer.

À propos du Réseau Avant de Craquer
Actif depuis 35 ans, le Réseau Avant de Craquer regroupe 43 associations réparties dans la majorité des régions du Québec. Leur mission est d’offrir un soutien aux membres de l’entourage d’une personne atteinte de maladie mentale en offrant gratuitement une gamme de services diversifiés : rencontres individuelles, activités d’information et de formation, groupes d’entraide et mesures de répit-dépannage. Fort de son expertise unique au Québec, le Réseau Avant de Craquer demeure le seul regroupement québécois exclusivement destiné aux membres de l’entourage. Par l’entremise de ses associations membres, il soutient plus de 20 000 membres de l’entourage annuellement.

–30 –

Source :  Réseau Avant de Craquer
Renseignements :   Manon Dion
418 687-0474 / 1 800 323-0474

 

Communiqué PAISM 2020-12-16

Merci à nos partenaires :

Jean Coutu
Abbvie
VIA Rail Canada
Éric Lamirande
Lafrance Communication
Api
AQIISM
David Communication
Numerika
Desjardins Caisse du Plateau Montcalm

Alliés pour le site web : Marc-André Cright | Serge Daigneault