Logo Avant de craquer
Une fédération d'organismes voués
au mieux-être de l'entourage
d'une personne atteinte
de maladie mentale.
Accueil > Nouvelles > Histoires de familles: 1993

Histoires de familles: 1993

08 mars 2011

FFAPAMM | Pour souligner notre 25e anniversaire de fondation, nous publierons hebdomadairement une page ou deux de notre histoire. Suivez-nous et apprenez à nous connaître !
_____________________________

1993

Le conseil d’administration se réunit cinq fois. Lors de ces rencontres, on discute d’une première campagne de visibilité de la Fédération, d’un projet de l’Office franco-québécois pour la jeunesse, des résultats de la recherche sur l’hébergement débutée en 1992, d’une nouvelle étude comparative entre une région urbaine et rurale sur les besoins en hébergement et de la tarification des médicaments psychiatriques par le ministère de la Santé et des Services sociaux. Sur ce dernier point, un mémoire sera d’ailleurs présenté par la Fédération en février 1994. Les principales recommandations stipulent l’importance d’assurer la sauvegarde de l’accès aux médicaments gratuits pour les personnes atteintes de maladie mentale, d’accorder une attention particulière au traitement des jeunes pour éviter leur trop grande détérioration et de favoriser l’utilisation des médicaments les plus efficace pour chaque personne.

Le projet de l’Office franco-québécois pour la jeunesse se réalise à l’été et permet à des personnes impliquées dans les associations-membres et à la Fédération de visiter des lieux de traitement de la maladie mentale en France et de partager leurs connaissances avec les autres membres de la Fédération, lors du colloque annuel de novembre 1993.

Par ailleurs, l’assemblée générale annuelle a lieu le 4 juin 1993, à Sainte- Foy. Les officiers élus sont les mêmes que l’année précédente, sauf qu’un volontaire se désigne pour occuper le poste de trésorier… après une recherche intensive de candidats!

Une assemblée générale spéciale, portant sur des modifications à la charte et aux règlements généraux de l’organisme, a lieu le 11 novembre 1993, à Québec.

Cette rencontre est jumelée au 2e colloque annuel de la Fédération (les 11 et 12 novembre 1993), qui porte sur l’hébergement avec soutien. Éviter la prise en charge excessive, préparer la personne atteinte à vivre à l’extérieur du foyer familial, assurer une meilleure coopération avec les intervenants, exercer des pressions politiques pour la création de diverses ressources dans la communauté, telle est la synthèse des recommandations formulées par les participants.

Sur le plan organisationnel, la Fédération procède à des modifications. En effet, l’image corporative et « le Bulletin », journal de l’organisation, font peau neuve. Le nouveau logo de la corporation, représentant dans une forme abstraite la solidarité, la souffrance vécue par les familles et la sérénité, capte l’attention et provoque l’imagination. Par ailleurs, dans le but d’accroître la communication avec ses membres, le journal de la Fédération, maintenant intitulé « Le Porte Parole », est publié dans les deux langues officielles et ce, quatre fois l’an.

On peut aussi souligner l’attribution d’un des prix annuels de l’Association des médecins psychiatres du Québec à la Fédération, en juin 1993.

Enfin, en prévision de la révision de la Loi sur la protection du malade mental, un avocat est chargé d’analyser et de rédiger un document de consultation sur les différentes lois inhérentes au sujet. Un travail de réflexion s’amorce avec l’ensemble des associations.

_____________________________
1986
1987-1988
1989-1990
1991
1992
Textes: André Forest, directeur de l’APPAMM-Estrie, membre fondateur et administrateur de la FFAPAMM.

MERCI à nos partenaires :