Logo Avant de craquer
Une fédération d'organismes voués
au mieux-être de l'entourage
d'une personne atteinte
de maladie mentale.
Accueil > Nouvelles > Histoires de familles: 1997-1999

Histoires de familles: 1997-1999

12 avril 2011

FFAPAMM | Pour souligner notre 25e anniversaire de fondation, nous publierons hebdomadairement une page ou deux de notre histoire. Suivez-nous et apprenez à nous connaître !
_____________________________

Avril 1997 – Mars 1998

Tel qu’espéré par ses associations-membres, la FFAPAMM maintient son rythme de croisière. Le comité politique est plus actif que jamais et nourrit les prises de position de l’organisme, lorsqu’on l’interpelle aux niveaux suivants:

  • Orientations sur la transformation des services de santé mentale;
  • Organisation des soins en santé mentale et accessibilité aux soins psychiatriques;
  • Politique du médicament;
  • Orientations sur les compétences en matière d’ouverture de régime de protection;
  • Projet de ressource de sevrage;
  • Projet de loi 404 – Loi modifiant la Loi sur les services de santé et les services sociaux et modifiant diverses dispositions administratives.

On procède également à l’adoption d’un document sur les orientations, la mission et les principes orienteurs de la FFAPAMM … ainsi qu’à la révision des règlements généraux et à une étude sur la re-classification des membres.

Avril 1998 – Mars 1999

La FFAPAMM continue à défendre les intérêts des familles et amis des personnes atteintes de maladie mentale auprès des instances décisionnelles. Ainsi, elle se prononce sur les points suivants:

  • Projet de loi 432 visant à modifier le Code civil du Québec en matière de recherche médicale;
  • Loi sur la protection des personnes dont l’état mental présente un danger pour elles-mêmes ou pour autrui;
  • Projet de loi 443 visant à modifier le Code de procédure civile en matière notariale;
  • La Curatelle publique.

Une formation  » Droits et recours en santé mentale  » est offerte aux familles et aux intervenants oeuvrant dans les associations-membres. Soixantequinze personnes provenant de 36 associations y assistent, pour un taux de participation de 80%.

Les résultats concluants de l’étude expérimentale du projet de sensibilisation en milieu scolaire  » Les préjugés … J’connais pas!  » amènent la FFAPAMM à déposer une demande d’aide financière au ministère de la Santé et des Services sociaux, ainsi qu’à Hydro-Québec. Les montants obtenus permettent l’embauche d’un agent de promotion, qui bonifie le matériel pédagogique. La seconde étape, échelonnée jusqu’en 2001, comprend la réalisation de matériel vidéo et l’implantation du projet dans toutes les régions administratives du Québec.

Par ailleurs, dans le cadre d’une démarche collective où chaque région est représentée, la FFAPAMM interpelle et sollicite une rencontre avec la ministre d’État à la Santé et aux Services Sociaux, Mme Pauline Marois, afin de lui adresser deux demandes principales :

  • augmentation de 6,4 millions de dollars de l’enveloppe budgétaire pour le soutien aux familles et aux amis de la personne atteinte de maladie mentale (montant établi suite au Portrait financier sommaire de la FFAPAMM et de ses groupes-membres);
  • obtention d’un siège au sein du groupe d’appui à la transformation des services de santé mentale.

Enfin, la FFAPAMM participe à différentes recherches :

  • Le point de vue des familles face à la reconfiguration des services de santé mentale;
  • Portrait de famille;
  • Le logement et le travail comme déterminants sociaux de la santé pour les personnes usagères des services de santé mentale.

_____________________________
1986
1987-1988
1989-1990
1991
1992
1993
1994
1995
1996
1997

Textes: André Forest, directeur de l’APPAMM-Estrie, membre fondateur et administrateur de la FFAPAMM.

MERCI à nos partenaires :