Logo Avant de craquer
Une fédération d'organismes voués
au mieux-être de l'entourage
d'une personne atteinte
de maladie mentale.
Accueil > Nouvelles

Nouvelles

Nouvelle, activité, revue de presse, cette section vous offre un aperçu global de chacune des différentes sphères reliées à l’actualité et aux activités récentes du Réseau Avant de Craquer. Pour plus de détails, n’hésitez pas à visiter chacune des sections!

Nouveau visuel FFAPAMM / Groupe Jean Coutu

La Fédération s’est vue offrir un encart publicitaire dans la circulaire des pharmacies Jean Coutu pour la semaine du 30 septembre au 6 octobre 2010. C’est par l’entremise de notre porte-parole, le conférencier de renom Jean-Marc Chaput, que nous poursuivons nos efforts de sensibilisation en invitant la population à entrer en communication avec nous pour... en savoir plus

Mieux vaut souffrir du cancer que de maladie mentale

Cyberpresse.ca | Ce n’est pas qu’il fasse bon être malade, loin de là ma pensée. C’est simplement que devant les soins de santé et la recherche médicale, les maladies ne sont pas égales. J’ai eu l’occasion d’accompagner dernièrement un de mes proches atteint d’un cancer et dont le diagnostic est de 95% de rémission complète.... en savoir plus

La santé mentale mal gérée par les pénitenciers canadiens

Canoe.ca | Les établissements correctionnels fédéraux font face à des lacunes importantes en matière de financement et de planification des services de santé mentale, selon une étude indépendante rendue publique jeudi. Le gouvernement fédéral a investi 50 millions $ en cinq ans pour améliorer les services de santé mentale dans les pénitenciers. Malgré cela, l’étude... en savoir plus

Le saviez-vous?

Au Québec On compte de 10 à 12 maladies neuropsychiatriques importantes qui affectent 12 % de la population. Une personne sur six souffre d’une forme de maladie mentale. 170 000 personnes ont reçu un diagnostic de maladie mentale. La schizophrénie, la maladie bipolaire et la dépression affligent 2% de la population, ce qui signifie 700... en savoir plus

Les croyances démystifiées

L’emploi et la maladie mentale, une question d’adaptation 1. Pour ne pas avoir de problèmes et compte tenu que je ne suis pas responsable du personnel, il vaut mieux ignorer mon collègue qui manifeste des symptômes de maladie mentale. FAUX. Nonobstant leur statut, tous les membres de l’équipe peuvent interagir avec un collègue en détresse.... en savoir plus

Soutenir un collègue de travail qui est atteint de maladie mentale

Que l’on soit employé ou employeur, règle générale, le travail est associé à la performance, à l’atteinte de résultats, à la quête d’un épanouissement personnel et professionnel et ce, dans un contexte où le stress est souvent omniprésent. Or, lorsqu’un collègue ou un gestionnaire ne va pas bien, que l’on soupçonne que sa santé mentale... en savoir plus

MERCI à nos partenaires :