Activités de sensibilisation

Contribuer à briser les tabous pour favoriser la demande d'aide

Multimédias

Documentaire Garder le Cap

Documentaire Garder le Cap

Au Québec et ailleurs, on évalue qu’un jeune sur cinq a un proche atteint d’un trouble mental. Nous sommes partis à travers le Québec pour rencontrer trois de ces jeunes : Joany, Dave et Marie. Le Réseau Avant de Craquer a produit un documentaire qui vise à changer le regard de la société à l’égard de ces jeunes qui vivent avec une personne ayant avec un trouble de santé mentale. Réalisation par Maxime Pelletier-Huot avec la participation de Jean-Philippe Dion à la narration.
Vidéo
Bande-annonce du documentaire GARDER LE CAP

Bande-annonce du documentaire GARDER LE CAP

Au Québec et ailleurs, on évalue qu’un jeune sur cinq a un proche atteint d’un trouble mental. Nous sommes partis à travers le Québec pour rencontrer trois de ces jeunes : Joany, Dave et Marie.
Vidéo
Fier de faire une différence!-Conférence Jean-Philippe Dion, porte-parole du Réseau Avant de Craquer

Fier de faire une différence!-Conférence Jean-Philippe Dion, porte-parole du Réseau Avant de Craquer

Depuis plus de 20 ans, Jean-Philippe vit avec une mère extraordinaire aux prises avec une maladie mentale. Il a choisi de faire une différence en s’impliquant à titre de porte-parole, car sensibiliser le public à cette cause bien personnelle est important pour lui. «En me préparant pour ces conférences, je me disais que j’allais pouvoir constater à quel point la santé mentale n’est plus un tabou chez les jeunes et à quel point les étudiant(e)s sont sensibilisé(e)s à cette fichue maladie. Je me suis trompé. On a encore du travail à faire pour que les jeunes parlent de leur état de santé, et que ceux qui les accompagnent pensent à demander du soutien. Non seulement les troubles mentaux représentent la première cause d’hospitalisation chez les 15 à 24 ans, mais ils sont aussi moins portés à aller chercher de l’aide professionnelle. L’aide existe tant dans les milieux scolaires que dans la communauté, mais il est difficile de faire connaitre les ressources me dit-on. Pour permettre à des personnes comme Cathy et Emmanuelle de cheminer dans leur rétablissement, il faut apprendre à faire équipe avec eux. Pour y parvenir, les membres de l’entourage doivent eux aussi apprendre à préserver leur équilibre et à ne pas avoir peur de poser des questions pour comprendre la maladie.»
Vidéo
Les jeunes de 18 à 25 ans appelés à faire une différence face à la maladie mentale – Jean-Philippe Dion, porte-parole du Réseau Avant de Craquer

Les jeunes de 18 à 25 ans appelés à faire une différence face à la maladie mentale – Jean-Philippe Dion, porte-parole du Réseau Avant de Craquer

J’aide sans filtre : les jeunes de 18 à 25 ans appelés à faire une différence face à la maladie mentale « Tu as une amie chez qui tu as observé des changements de comportements? Ton père tient des propos qui te semblent préoccupants? Ton amoureuse pleure chaque jour et tu t’inquiètes de la voir s’isoler? Tu sens que tu dois faire quelque chose parce que la situation dure depuis un certain temps, mais tu ne sais pas quoi faire? Tu peux faire la différence auprès de ton proche et l’aider sans filtre, avec authenticité et sans jugement. Rappelle-toi que la maladie mentale a un impact non seulement pour la personne qui est atteinte, mais aussi pour sa famille et pour son entourage. Sache que c’est normal que tu te sentes perdu ou seul face à la maladie. Ne prends pas tout sur tes épaules et demande de l’aide en contactant le Réseau Avant de Craquer », Jean-Philippe Dion, porte-parole du Réseau Avant de Craquer.
Vidéo
Jean-Philippe Dion, nouveau porte-parole du Réseau Avant de Craquer – 2017

Jean-Philippe Dion, nouveau porte-parole du Réseau Avant de Craquer – 2017

«J’ai accepté de me joindre à l’équipe du Réseau Avant de Craquer car je crois profondément que les familles ont besoin d’aide pour apprendre à apprivoiser une réalité qui, encore aujourd’hui, est empreinte de préjugés et de tabous. Il faut être outillé pour affronter cette fichue maladie. Tous ceux et celles qui accompagnent une personne atteinte de maladie mentale peuvent faire partie de la solution dans le rétablissement de leur proche. J’invite les personnes, de tous les âges, qui sont touchées par la maladie mentale d’un proche à contacter sans tarder un groupe membre du Réseau Avant de Craquer. Gardez toujours en tête que vous êtes l’une des clés qui mène au rétablissement de votre proche! Aimez-les; ils et elles en ont bien besoin. Longue vie au Réseau Avant de Craquer!»
Vidéo
Voir plus

Merci à nos partenaires :

Jean Coutu
Abbvie
VIA Rail Canada
Éric Lamirande
Lafrance Communication
Api
AQIISM
David Communication
Numerika
Desjardins Caisse du Plateau Montcalm

Alliés pour le site web : Marc-André Cright | Serge Daigneault