Frère
/ Soeur

Comprendre ma place dans la famille

Témoignage

Lorsque mon frère a vécu sa première crise psychotique, je ne savais plus où aller et à quelle porte frapper. J’ai donc pris le téléphone et j’ai rejoint l’association. Tout comme la première fois, j’ai obtenu des services qui ont répondu à mes besoins. Dans mon cheminement, j’ai compris que je devais établir mes limites dans mon rôle d’accompagnatrice.

— Marie

Il a fallu oser! Il a fallu que son employeur prenne conscience que tout le bureau, tout son entourage de travail, avait un rôle à jouer, et cela, malgré le fait qu’une entreprise doit être axée sur la performance et l’atteinte de résultats. Il a fallu que ses compagnons de travail lui parlent, lui disent qu’il fallait chercher une solution. Et d’abord, le simple fait d’en parler aussi ouvertement dans son entourage immédiat n’a pas été facile. On craint toujours dans ces circonstances un certain voyeurisme. Le problème que nous ressentions tous, ma fille, la famille et ses collègues de travail, était un sentiment d’impuissance généralisé.

— Éric

Merci à nos partenaires :

Jean Coutu
Abbvie
VIA Rail Canada
Éric Lamirande
Lafrance Communication
Api
AQIISM
David Communication
Numerika
Desjardins Caisse du Plateau Montcalm

Alliés pour le site web : Marc-André Cright | Serge Daigneault