Logo Avant de craquer
Une fédération d'organismes voués
au mieux-être de l'entourage
d'une personne atteinte
de maladie mentale.
Accueil > Nouvelles > Les impacts de la maladie mentale sur les membres de l’entourage

Les impacts de la maladie mentale sur les membres de l’entourage

07 février 2010

Originalement publié sur le site web du Groupe Jean Coutu en avril 2009

L’apparition d’un trouble majeur de santé mentale chez un membre de la famille nous plonge dans un monde nouveau où les règles du jeu sont inconnues, ce qui suscite beaucoup d’appréhensions et d’inquiétudes. Sans soutien, la maladie mentale peut être est un élément de détresse autant pour les membres de l’entourage (la famille, les amis) que pour la personne qui est éprouvée. La plupart des membres de la famille vivront des changements importants qui seront vus comme négatifs, du moins jusqu’à ce que la période d’adaptation soit terminée.

Au départ, la majorité des gens nient la situation. Malgré le fait que l’on observe des symptômes inquiétants et des comportements étranges, nous cherchons à trouver des excuses rattachées à la crise d’adolescence, à un problème de consommation ou autre. Cependant, lorsqu’un épisode de crise se présente et que le problème est identifié par un professionnel de la santé, le diagnostic mobilise la famille qui se met à la recherche de solutions mais sans nécessairement avoir en main l’information nécessaire pour composer avec le problème.

C’est à ce moment que le malaise et l’incertitude peuvent s’installer. Pour éviter de tomber dans le blâme et la culpabilité, il est essentiel d’aller chercher de l’aide afin d’obtenir une information pertinente et appropriée aux problèmes rencontrés. L’accès à du personnel qualifié rend possible un espace pour exprimer positivement nos émotions, nous fait prendre conscience de nos limites physiques et émotionnelles et ce, tout en gardant confiance en soit et les autres.

Ce processus d’adaptation qui nous permet de survivre mais encore plus, il favorise l’apprentissage de nouvelles connaissances et habiletés. Une fois développées, elles font partie de notre sac d’outils pour le reste de notre vie.

Notre conseil du mois : osez aller chercher de l’aide puisque l’une des 41 associations-membres de la FFAPAMM peut vous offrir du soutien. C’est gratuit et accessible dans toutes les régions du Québec; informez-vous dès maintenant au 1 800 323-0474 ou www.avantdecraquer.com.

Hélène Fradet
Directrice générale de la Fédération des familles et amis
de la personne atteinte de maladie mentale)

MERCI à nos partenaires :