Logo Avant de craquer
Une fédération d'organismes voués
au mieux-être de l'entourage
d'une personne atteinte
de maladie mentale.
Accueil > Nouvelles > Bienvenue à la FFAPAMM !

Bienvenue à la FFAPAMM !

15 janvier 2010

« Ce n’est pas ce qui m’arrive qui détermine ma vie, mais plutôt ce que l’on choisit de faire avec ce qui nous arrive. »

Bonjour à vous tous,

C’est à titre d’ancien président de la Fédération des familles et amis de la personne atteinte de maladie mentale (2009-2011) mais avant tout comme parent d’un fils qui compose avec la schizophrénie que je veux prendre quelques minutes de votre temps pour vous parler de notre fédération. Pour l’heure, je vous présenterai notre permanence, notre conseil d’administration, les buts de notre fédération et, en terminant, des informations concernant nos campagne de sensibilisation.

La Fédération des familles et amis de la personne atteinte de maladie mentale, communément appelée la FFAPAMM, a pour mission de « regrouper, représenter et soutenir les associations de familles ». À la Fédération, tout comme dans vos associations, nous avons des personnes qui, un jour, ont décidé de faire profiter, par leur grande compétence, la cause des familles. Mme Hélène Fradet occupe le poste de directrice générale, Mme Manon Dion, celui de coordonnatrice aux événements spéciaux et services aux membres et M. Daniel Valois celui d’adjoint administratif.

Le conseil d’administration est composé de 17 représentant(e)s des 38 associations-membres. Les 17 membres du conseil d’administration sont soit des directrices ou directeurs d’associations, soit des parents qui ont l’agréable tâche de vous représenter. Les principaux buts généraux de la Fédération sont de :

  • développer la force collective et l’expertise commune des associations-membres;
  • représenter les associations et revendiquer les droits des familles et amis auprès des instances décisionnelles et des partenaires;
  • contribuer à l’amélioration des services offerts par les associations-membres;
  • favoriser la communication et l’échange entre les associations-membres;
  • sensibiliser la population à la problématique des maladies mentales et à son impact sur la famille et les amis;
  • encourager les projets de recherche et développement qui répondent aux besoins des associations-membres.

Comme vous le constatez, la Fédération, tout comme les associations-membres, est encrée sur une cause bien précise, celle de faire avancer la cause des membres de l’entourage. Un grand objectif qui n’est pas toujours évident. Pourquoi ? Parce que comme parent, il m’est facile de mettre en priorité les besoins de mon fils avant mes besoins personnels. Dans mon rétablissement, comme père, une pensée m’a guidé dès le début de la maladie de mon fils. Si je voulais l’aider, il fallait d’abord que je m’aide. De là l’importance que nos associations soient des dispensateurs de services pour les familles et que le conseil d’administration de la FFAPAMM garde cet objectif en tête lors des prises de décisions.

À chaque année, la campagne de sensibilisation et d’éducation aux maladies mentales se tient au début du mois d’octobre. La Fédération profite de ce moment pour sensibiliser l’ensemble de la population à la cause des familles et amis qui ont un proche atteint par la maladie mentale. C’est avec l’aide de différents collaborateurs que la Fédération conçoit et distribue du matériel à plus de 23 organismes professionnels, politiques, à des travailleurs ainsi qu’à différents intervenants du réseau de la santé.

De plus, la Fédération met à la disposition de chaque association-membre le matériel nécessaire qui permet d’augmenter notre visibilité collective. Je ne peux garder sous silence la grande générosité de certains membres de l’entourage qui ont, au cours des années, accepté de s’afficher et de parler de leur souffrance. Sans eux, l’impact ne serait pas le même. Je pense à Mme Maryse Guillemette, M. Lord Morris, les sœurs Christine, Tanya et Mélanie Rousselle, Suzanne Gauthier et Claude Côté, Gaétan Turmel et Nicole Thauvette qui ont tous accepté d’agir à titre d’ambassadeurs. Ceux-ci ont su nous représenter avec classe.

Par ce petit mot, j’ai voulu vous faire connaître notre mouvement. J’ai aussi voulu vous sensibiliser à l’importance que la Fédération peut avoir dans votre quotidien et celui de votre association. Où que vous soyez en province, sachez que malgré la douleur de voir votre proche souffrir, il vous faut prendre du temps pour vous. Je vous le souhaite de tout coeur. Merci et au plaisir de peut-être vous rencontrer un jour.

Michel Houle

MERCI à nos partenaires :