Accueil > Armes à feu et santé mentale : pas de vraie vérification

Armes à feu et santé mentale : pas de vraie vérification

ledevoir.com | Alexandre Bissonnette, le tireur de la mosquée de Québec, détenait légalement un permis de possession d’armes à feu malgré un lourd historique de problèmes de santé mentale. Pourtant, au Canada, l’obtention d’un permis d’armes est conditionnelle à la vérification des antécédents médicaux du demandeur. Mais voilà : aucune vérification proactive n’est faite, a appris Le Devoir. Tout repose sur l’autodéclaration. [ Lire la suite ]

La propriété des articles, photos ou images, capsules vidéo ou sonores et références mis à votre disposition appartient aux auteurs et vous sont offerts à titre informatif seulement. Ils ne reflètent pas systématiquement les orientations, la philosophie et les valeurs du Réseau Avant de Craquer. Image de vignette courtoisie pixabay.com.

Merci à nos partenaires :

Jean Coutu
Abbvie
VIA Rail Canada
Éric Lamirande
Lafrance Communication
Api
AQIISM
David Communication
Numerika
Desjardins Caisse du Plateau Montcalm

Alliés pour le site web : Marc-André Cright | Serge Daigneault