Accueil > « Ça prend plus que des médecines douces pour prévenir le suicide », plaide une mère endeuillée

« Ça prend plus que des médecines douces pour prévenir le suicide », plaide une mère endeuillée

journaldequebec.com | Une mère dont le fils de 20 ans s’est suicidé explique la nécessité d’une commission spéciale indépendante. C’est avec la voix empreinte d’émotion que Pascale Lortie a raconté le suicide de son fils à l’émission de Sophie Durocher à QUB radio. « Il souffrait d’une maladie mentale non diagnostiquée », a expliqué Mme Lortie. Selon elle, son fils, Alec H., serait encore en vie si des mesures de détection de prévention adéquates, basée sur l’intervention psychiatrique, étaient en place au Québec. [ Lire la suite ]

La propriété des articles, photos ou images, capsules vidéo ou sonores et références mis à votre disposition appartient aux auteurs et vous sont offerts à titre informatif seulement. Ils ne reflètent pas systématiquement les orientations, la philosophie et les valeurs du Réseau Avant de Craquer. Image de vignette courtoisie pixabay.com

Merci à nos partenaires :

Jean Coutu
Abbvie
VIA Rail Canada
Éric Lamirande
Lafrance Communication
Api
AQIISM
David Communication
Numerika
Desjardins Caisse du Plateau Montcalm

Alliés pour le site web : Marc-André Cright | Serge Daigneault