Accueil > Crise psychologique : la police ne devrait pas occuper la première ligne

Crise psychologique : la police ne devrait pas occuper la première ligne

ici.radio-canada.ca | Les policiers ne devraient pas être les premiers répondants pour gérer les personnes en situation de crise psychologique, affirme le Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH) de Toronto. Le CAMH rejoint les demandes de plus en plus nombreuses visant à retirer les policiers des lignes de front pour les personnes en situation d’urgence psychiatrique.  Il est clair que nous avons besoin d’une nouvelle voie, a déclaré mardi le CAMH de Toronto. Cet appel fait suite à une série de décès au Canada impliquant la police et des personnes en situation de crise psychologique. [ Lire la suite ]

La propriété des articles, photos ou images, capsules vidéo ou sonores et références mis à votre disposition appartient aux auteurs et vous sont offerts à titre informatif seulement. Ils ne reflètent pas systématiquement les orientations, la philosophie et les valeurs du Réseau Avant de Craquer. Image de vignette courtoisie pixabay.com

Merci à nos partenaires :

Jean Coutu
Abbvie
VIA Rail Canada
Éric Lamirande
Lafrance Communication
Api
AQIISM
David Communication
Numerika
Desjardins Caisse du Plateau Montcalm

Alliés pour le site web : Marc-André Cright | Serge Daigneault