Accueil > Délais légaux : Pinel peine à évaluer les pires criminels

Délais légaux : Pinel peine à évaluer les pires criminels

lapresse.ca | Volume « exponentiellement croissant » des demandes, financement insuffisant, mode de rémunération déficient : l’Institut national de psychiatrie légale Philippe-Pinel n’arrive plus à évaluer les pires criminels du Québec dans les délais légaux depuis la pandémie. Déjà, un criminel endurci a tenté de s’en tirer en raison de ces retards. [ Lire la suite ]

La propriété des articles, photos ou images, capsules vidéo ou sonores et références mis à votre disposition appartient aux auteurs et vous sont offerts à titre informatif seulement. Ils ne reflètent pas systématiquement les orientations, la philosophie et les valeurs du Réseau Avant de Craquer. Image de vignette courtoisie pixabay.com

Merci à nos partenaires :

Jean Coutu
Abbvie
Janssen
Otsuka
Lundbeck
VIA Rail Canada
MSSS
L’Appui proches aidants
Réseaux communautaire de Santé et de Services sociaux
Éric Lamirande
Centre d’apprentissage Santé et Rétablissement
Lafrance Communication
Api
INSIDE
AQIISM
David Communication
Desjardins Caisse du Plateau Montcalm
Numerika

Alliés pour le site web : Marc-André Cright | Serge Daigneault