Accueil > Démissionner de la police pour sauver sa santé mentale

Démissionner de la police pour sauver sa santé mentale

quebec.huffingtonpost.ca | La détresse psychologique chez les policiers est bien réelle, et Alexandra Pelletier peut en témoigner. Aujourd’hui installée paisiblement aux Îles-de-la-Madeleine, elle ne regrette pas d’avoir quitté ce travail où elle s’est trop souvent sentie impuissante. Quand elle a été embauchée à la Sûreté du Québec en 2012, Alexandra Pelletier s’est retrouvée dans un secteur où ça brassait. À la MRC Montcalm, dans Lanaudière, les taux de criminalité et de défavorisation sont élevés et les problématiques de santé mentale sont nombreuses. [ Lire la suite ]

La propriété des articles, photos ou images, capsules vidéo ou sonores et références mis à votre disposition appartient aux auteurs et vous sont offerts à titre informatif seulement. Ils ne reflètent pas systématiquement les orientations, la philosophie et les valeurs du Réseau Avant de Craquer. Image de vignette courtoisie pixabay.com

Merci à nos partenaires :

Jean Coutu
Abbvie
VIA Rail Canada
Éric Lamirande
Lafrance Communication
Api
AQIISM
David Communication
Numerika
Desjardins Caisse du Plateau Montcalm

Alliés pour le site web : Marc-André Cright | Serge Daigneault