Accueil > Dépression : le biais négatif des malades ne serait pas permanent

Dépression : le biais négatif des malades ne serait pas permanent

pourquoidocteur.fr | Plus de 300 millions de personnes souffriraient de dépression dans le monde, soit une augmentation de plus de 18 % de 2005 à 2015. De nombreux experts travaillent donc à essayer de guérir ce mal du siècle et les études se multiplient sur le sujet. Alors que plusieurs travaux ont montré que les personnes en dépression se souviendraient mieux des mots négatifs et identifieraient davantage les expressions faciales tristes que les autres, des chercheurs finlandais ont essayé de comprendre si ce biais négatif dans le traitement de l’information émotionnelle se produisait automatiquement et si les résultats changeaient avec le temps. [ Lire la suite ]

La propriété des articles, photos ou images, capsules vidéo ou sonores et références mis à votre disposition appartient aux auteurs et vous sont offerts à titre informatif seulement. Ils ne reflètent pas systématiquement les orientations, la philosophie et les valeurs du Réseau Avant de Craquer. Image de vignette courtoisie pixabay.com.

Merci à nos partenaires :

Jean Coutu
Abbvie
VIA Rail Canada
Éric Lamirande
Lafrance Communication
Api
AQIISM
David Communication
Numerika
Desjardins Caisse du Plateau Montcalm

Alliés pour le site web : Marc-André Cright | Serge Daigneault