Accueil > Dépression post-partum : risque minime pour les femmes sans antécédents psychologiques

Dépression post-partum : risque minime pour les femmes sans antécédents psychologiques

santemagazine.fr | Une étude, dont les résultats sont parus dans PLOS Medicine estime que le risque de souffrir d’une dépression du post-partum pour une jeune mère sans antécédents psychologiques est inférieur à 1 %. La dépression du post-partum ne doit pas être confondue avec le baby-blues. Ce dernier survient entre le troisième et le dixième jour qui suivent l’accouchement. Il se manifeste par des pleurs, des problèmes de sommeil, une hypersensibilité… Il touche environ 75 % des jeunes accouchées. [ Lire la suite ]

La propriété des articles, photos ou images, capsules vidéo ou sonores et références mis à votre disposition appartient aux auteurs et vous sont offerts à titre informatif seulement. Ils ne reflètent pas systématiquement les orientations, la philosophie et les valeurs du Réseau Avant de Craquer. Image de vignette courtoisie pixabay.com.

Merci à nos partenaires :

Jean Coutu
Abbvie
VIA Rail Canada
Éric Lamirande
Lafrance Communication
Api
AQIISM
David Communication
Numerika
Desjardins Caisse du Plateau Montcalm

Alliés pour le site web : Marc-André Cright | Serge Daigneault