Accueil > Dépression post-partum : risque minime pour les femmes sans antécédents psychologiques

Dépression post-partum : risque minime pour les femmes sans antécédents psychologiques

santemagazine.fr | Une étude, dont les résultats sont parus dans PLOS Medicine estime que le risque de souffrir d’une dépression du post-partum pour une jeune mère sans antécédents psychologiques est inférieur à 1 %. La dépression du post-partum ne doit pas être confondue avec le baby-blues. Ce dernier survient entre le troisième et le dixième jour qui suivent l’accouchement. Il se manifeste par des pleurs, des problèmes de sommeil, une hypersensibilité… Il touche environ 75 % des jeunes accouchées. [ Lire la suite ]

La propriété des articles, photos ou images, capsules vidéo ou sonores et références mis à votre disposition appartient aux auteurs et vous sont offerts à titre informatif seulement. Ils ne reflètent pas systématiquement les orientations, la philosophie et les valeurs du Réseau Avant de Craquer. Image de vignette courtoisie pixabay.com.

Merci à nos partenaires :

Jean Coutu
Abbvie
Janssen
Otsuka
Lundbeck
VIA Rail Canada
MSSS
L’Appui proches aidants
Réseaux communautaire de Santé et de Services sociaux
Éric Lamirande
Centre d’apprentissage Santé et Rétablissement
Lafrance Communication
Api
INSIDE
AQIISM
David Communication
Numerika

Alliés pour le site web : Marc-André Cright | Serge Daigneault