Accueil > Incursion dans le cerveau antisocial

Incursion dans le cerveau antisocial

lapresse.ca | Les criminels antisociaux ont des cerveaux différents de la normale. L’imagerie cérébrale montre qu’ils ont moins d’empathie, sont plus impulsifs et ont plus de difficulté à comprendre les émotions d’autrui, révèle une étude de chercheurs québécois, publiée cet automne dans la revue Neuroscience and Behavioral Reviews. La Presse s’est entretenue avec Jules Dugré et son directeur de thèse de doctorat Stéphane Potvin, de l’Université de Montréal, qui ont travaillé avec des collègues du King’s College de Londres. [ Lire la suite ]

La propriété des articles, photos ou images, capsules vidéo ou sonores et références mis à votre disposition appartient aux auteurs et vous sont offerts à titre informatif seulement. Ils ne reflètent pas systématiquement les orientations, la philosophie et les valeurs du Réseau Avant de Craquer. Image de vignette courtoisie pixabay.com

Merci à nos partenaires :

Jean Coutu
Abbvie
VIA Rail Canada
Éric Lamirande
Lafrance Communication
Api
AQIISM
David Communication
Numerika
Desjardins Caisse du Plateau Montcalm

Alliés pour le site web : Marc-André Cright | Serge Daigneault