Accueil > Itinérance : un message d’espoir après avoir touché le fond du baril

Itinérance : un message d’espoir après avoir touché le fond du baril

journaldequebec.com | Un diplômé en génie mécanique de l’Université Laval qui a trouvé refuge à Lauberivière revient de très loin, après avoir connu l’enfer de la drogue et l’itinérance. Par son témoignage, il espère en inspirer d’autres à s’en sortir. « J’étais promis à un bel avenir », évoque François Denault, 49 ans, lorsque Le Journal l’a rencontré à Lauberivière, où il occupe un petit appartement supervisé. L’histoire de M. Denault, natif de Sainte-Foy qui a grandi dans une famille aisée grâce à son père, un professionnel de la santé, illustre bien le fait que la maladie mentale ne connaît pas de classe sociale. [ Lire la suite ]

La propriété des articles, photos ou images, capsules vidéo ou sonores et références mis à votre disposition appartient aux auteurs et vous sont offerts à titre informatif seulement. Ils ne reflètent pas systématiquement les orientations, la philosophie et les valeurs du Réseau Avant de Craquer. Image de vignette courtoisie pixabay.com

Merci à nos partenaires :

Jean Coutu
Abbvie
VIA Rail Canada
Éric Lamirande
Lafrance Communication
Api
AQIISM
David Communication
Numerika
Desjardins Caisse du Plateau Montcalm

Alliés pour le site web : Marc-André Cright | Serge Daigneault