Accueil > La détresse et le malheur en liste d’attente

La détresse et le malheur en liste d’attente

ledevoir.com | Au tout début de l’an 2020, juste avant l’ère pandémique de la COVID-19, je recevais dans ma pratique privée trois ou quatre nouvelles demandes de suivi psychologique par semaine, que je refusais presque toutes. Faute de disponibilité. Anxiété, dépression, ruptures, obsessions, désillusions, consommation, sentiment de vide et variations sur ces thèmes. Depuis les deux derniers mois, je reçois trois ou quatre nouvelles demandes par jour. Mon horaire est complet. Plus que complet. Depuis des semaines. [ Lire la suite ]

À lire également : La mauvaise représentation de la santé mentale, ça suffit !

La propriété des articles, photos ou images, capsules vidéo ou sonores et références mis à votre disposition appartient aux auteurs et vous sont offerts à titre informatif seulement. Ils ne reflètent pas systématiquement les orientations, la philosophie et les valeurs du Réseau Avant de Craquer. Image de vignette courtoisie pixabay.com

Merci à nos partenaires :

Jean Coutu
Abbvie
VIA Rail Canada
Éric Lamirande
Lafrance Communication
Api
AQIISM
David Communication
Numerika
Desjardins Caisse du Plateau Montcalm

Alliés pour le site web : Marc-André Cright | Serge Daigneault