Accueil > La détresse psychologique en hausse dans le Haut-Richelieu

La détresse psychologique en hausse dans le Haut-Richelieu

Déjà sept mois se sont écoulés depuis le début de la pandémie et si le nombre de suicide n’a pas augmenté au Québec, la détresse psychologique et l’anxiété gagnent du terrain. Au Centre de crise et de prévention du suicide Haut-Richelieu – Rouville, on se prépare à un automne chargé. Le 24 juin, l’Association canadienne pour la santé mentale révélait les résultats de son enquête intitulée Santé mentale : les conséquences de la COVID-19 sur les populations vulnérables. On y apprenait entre autres que 46 % des citoyens canadiens ressentaient de l’anxiété et de l’inquiétude en raison de la pandémie et que 38 % de la population avait vu sa santé mentale se détériorer depuis la COVID-19. [ Lire la suite ]

La propriété des articles, photos ou images, capsules vidéo ou sonores et références mis à votre disposition appartient aux auteurs et vous sont offerts à titre informatif seulement. Ils ne reflètent pas systématiquement les orientations, la philosophie et les valeurs du Réseau Avant de Craquer. Image de vignette courtoisie pixabay.com

Merci à nos partenaires :

Jean Coutu
Abbvie
VIA Rail Canada
Éric Lamirande
Lafrance Communication
Api
AQIISM
David Communication
Numerika
Desjardins Caisse du Plateau Montcalm

Alliés pour le site web : Marc-André Cright | Serge Daigneault