Accueil > Le mal invisible

Le mal invisible

Le Téléjournal | Radio-Canada | C’est un mal invisible et tabou qui touchera un Canadien sur cinq au cours de sa vie. Il faut du courage pour admettre souffrir de maladie mentale, encore plus pour en parler ouvertement dans un film. C’est ce qu’a fait la réalisatrice Louiselle Noël, elle-même atteinte de trouble bipolaire. Pascale Nadeau a rencontré la réalisatrice avec une des jeunes qui témoignent dans son film « Ça tourne dans ma tête ». [ Voir la vidéo ]

La propriété des articles, capsules vidéo et références mis à votre disposition appartient aux auteurs et vous sont offerts à titre informatif seulement. Ils ne reflètent pas systématiquement les orientations, la philosophie et les valeurs de la FFAPAMM.

Merci à nos partenaires :

Jean Coutu
Abbvie
VIA Rail Canada
Éric Lamirande
Lafrance Communication
Api
AQIISM
David Communication
Numerika
Desjardins Caisse du Plateau Montcalm

Alliés pour le site web : Marc-André Cright | Serge Daigneault