Accueil > Le suicide est un faux choix

Le suicide est un faux choix

lesoleil.com | « Mon fils n’a pas choisi de mourir. Son cerveau était en cavale avec des hauts et des bas et la prise d’antidépresseurs a augmenté ces fluctuations dangereuses. » Le gars de Marlène Gauthier, Olivier, avait 19 ans. Il en aurait 26. Depuis, Marlène mène une charge à fond de train pour que le Québec s’attaque sérieusement à la neuvième cause de décès au pays. Chaque année, un peu plus de 1000 Québécois s’enlèvent la vie, presque 30 000 passent proche, et la grande majorité a demandé de l’aide avant. [ Lire la suite ]

La propriété des articles, photos ou images, capsules vidéo ou sonores et références mis à votre disposition appartient aux auteurs et vous sont offerts à titre informatif seulement. Ils ne reflètent pas systématiquement les orientations, la philosophie et les valeurs du Réseau Avant de Craquer. Image de vignette courtoisie pixabay.com.

Merci à nos partenaires :

Jean Coutu
Abbvie
VIA Rail Canada
Éric Lamirande
Lafrance Communication
Api
AQIISM
David Communication
Numerika
Desjardins Caisse du Plateau Montcalm

Alliés pour le site web : Marc-André Cright | Serge Daigneault