Accueil > Les bons et mauvais gras influenceraient le risque de dépression

Les bons et mauvais gras influenceraient le risque de dépression

Psychomedia.qc.ca | Les gras saturés et les gras trans augmenteraient le risque de dépression alors que les gras polyinsaturés et l’huile d’olive le diminueraient, selon une étude publiée dans la revue PlosOne. Almudena Sánchez-Villegas et ses collègues des universités de Navarra et Las Palmas ont analysé les habitudes alimentaires de 12 059 personnes pendant 6 ans. Aucune d’entre elles ne souffrait de dépression au début de l’étude alors que c’était le cas de 657 à la fin.
[ Lire la suite ]

La propriété des articles, capsules vidéo et références mis à votre disposition appartient aux auteurs et vous sont offerts à titre informatif seulement. Ils ne reflètent pas systématiquement les orientations, la philosophie et les valeurs de la FFAPAMM.

Merci à nos partenaires :

Jean Coutu
Abbvie
VIA Rail Canada
Éric Lamirande
Lafrance Communication
Api
AQIISM
David Communication
Numerika
Desjardins Caisse du Plateau Montcalm

Alliés pour le site web : Marc-André Cright | Serge Daigneault