Accueil > Les écrivains courent à la dépression

Les écrivains courent à la dépression

LeDevoir.com | On imagine souvent l’écrivain, plume à la main, en combat singulier contre le spleen, la mélancolie et l’angoisse de la page blanche ou de la Grande Faucheuse. Cette idée romantique du métier plumitif ne serait pas si loin de la réalité: les écrivains figurent dans les professions où les risques de dépression sont parmi les plus élevés. [ Lire la suite ]

La propriété des articles, capsules vidéo et références mis à votre disposition appartient aux auteurs et vous sont offerts à titre informatif seulement. Ils ne reflètent pas systématiquement les orientations, la philosophie et les valeurs de la FFAPAMM.

Merci à nos partenaires :

Jean Coutu
Abbvie
VIA Rail Canada
Éric Lamirande
Lafrance Communication
Api
AQIISM
David Communication
Numerika
Desjardins Caisse du Plateau Montcalm

Alliés pour le site web : Marc-André Cright | Serge Daigneault