Accueil > Les femmes qui mangent moins de viandes rouges sont plus dépressives

Les femmes qui mangent moins de viandes rouges sont plus dépressives

Canoe.ca | Les femmes qui coupent les viandes rouges de leur alimentation s’exposent à des troubles mentaux. Le Psychotherapy Psychosomatics dévoile une étude qui démontre que les femmes qui consomment moins que la portion suggérée de viande rouge (70 g par jour) sont deux fois plus susceptibles de souffrir de dépression et d’anxiété. [ Lire la suite ]

La propriété des articles, capsules vidéo ou sonores et références mis à votre disposition appartient aux auteurs et vous sont offerts à titre informatif seulement. Ils ne reflètent pas systématiquement les orientations, la philosophie et les valeurs de la FFAPAMM.

Merci à nos partenaires :

Jean Coutu
Abbvie
VIA Rail Canada
Éric Lamirande
Lafrance Communication
Api
AQIISM
David Communication
Numerika
Desjardins Caisse du Plateau Montcalm

Alliés pour le site web : Marc-André Cright | Serge Daigneault