Accueil > Les troubles dépressifs récurrents modifient les composants de notre métabolisme

Les troubles dépressifs récurrents modifient les composants de notre métabolisme

pourquoidocteur.fr | Des chercheurs de l’université de Californie à San Diego (Etats-Unis) ont découvert que certains métabolites pouvaient servir d’indicateur pour prédire les risques de troubles dépressifs récurrents chez certaines personnes. Les résultats de cette étude ont été publiés le 11 janvier 2021 dans la revue Translational Psychiatry. Les personnes souffrant de troubles dépressifs récurrents possèdent des marqueurs sur des métabolites différents de la population générale. Grâce à une prise de sang, il est possible de détecter avec 90% de précisions les signes avant-coureurs des troubles dépressifs récurrents. [ Lire la suite ]

La propriété des articles, photos ou images, capsules vidéo ou sonores et références mis à votre disposition appartient aux auteurs et vous sont offerts à titre informatif seulement. Ils ne reflètent pas systématiquement les orientations, la philosophie et les valeurs du Réseau Avant de Craquer. Image de vignette courtoisie pixabay.com

Merci à nos partenaires :

Jean Coutu
Abbvie
VIA Rail Canada
Éric Lamirande
Lafrance Communication
Api
AQIISM
David Communication
Numerika
Desjardins Caisse du Plateau Montcalm

Alliés pour le site web : Marc-André Cright | Serge Daigneault