Accueil > Si l’intelligence artificielle venait à fonctionner comme un humain, elle pourrait être dépressive

Si l’intelligence artificielle venait à fonctionner comme un humain, elle pourrait être dépressive

slate.fr | L’intelligence artificielle ne cesse de battre des records et d’élargir ses champs d’applications ces dernières années. (…) Aussi sophistiqués que soient les systèmes développés jusqu’à présent, la conscience leur fait défaut, et leur capacité d’adaptation à des situations inconnues pèche encore. C’est partant de ce constat que le neuroscientifique Zachary Mainen s’est mis à interroger le devenir de machines qui seraient susceptibles de penser comme des humains: comme des humains, seraient-elles susceptibles d’avoir des problèmes de santé mentale? Un ordinateur pourrait-il devenir dépressif? [ Lire la suite ]

La propriété des articles, photos ou images, capsules vidéo ou sonores et références mis à votre disposition appartient aux auteurs et vous sont offerts à titre informatif seulement. Ils ne reflètent pas systématiquement les orientations, la philosophie et les valeurs du Réseau Avant de Craquer. Image de vignette courtoisie pixabay.com.

Merci à nos partenaires :

Jean Coutu
Abbvie
VIA Rail Canada
Éric Lamirande
Lafrance Communication
Api
AQIISM
David Communication
Numerika
Desjardins Caisse du Plateau Montcalm

Alliés pour le site web : Marc-André Cright | Serge Daigneault