Accueil > Maladie mentale : en parler même si ce n’est pas sexy

Maladie mentale : en parler même si ce n’est pas sexy

lesoleil.com | « Les deux tiers des gens qui souffrent de maladie mentale — c’est un million de personnes — ne vont pas chercher de l’aide à cause de préjugés, par crainte d’être stigmatisés, parce qu’ils ont honte, parce qu’ils pensent être les seuls », indique Lysa-Marie Hontoy, doctorante en psychologie clinique et fondatrice d’Humain avant tout. « Je rêve du jour où une ou un député dira publiquement qu’il a fait un burnout. » Le rêve est devenu réalité. [ Lire la suite ]

La propriété des articles, photos ou images, capsules vidéo ou sonores et références mis à votre disposition appartient aux auteurs et vous sont offerts à titre informatif seulement. Ils ne reflètent pas systématiquement les orientations, la philosophie et les valeurs du Réseau Avant de Craquer. Image de vignette courtoisie pixabay.com.

Merci à nos partenaires :

Jean Coutu
Abbvie
VIA Rail Canada
Éric Lamirande
Lafrance Communication
Api
AQIISM
David Communication
Numerika
Desjardins Caisse du Plateau Montcalm

Alliés pour le site web : Marc-André Cright | Serge Daigneault