Accueil > Maladie mentale: mettre sa vie en parenthèses

Maladie mentale: mettre sa vie en parenthèses

Courrierlaval.com | Virginie mange toujours la même chose au déjeuner, dans la même séquence. Elle place méticuleusement ses ustensiles la veille et nourrit toujours le chat après avoir pris ses médicaments, à 20 h 30. Des gestes précis que l’adolescente de 17 ans atteinte de trouble obsessif compulsif (TOC) répète encore et encore, chaque jour, depuis des années. Et la famille Piché a dû s’adapter. [ Lire la suite ]

La propriété des articles, capsules vidéo et références mis à votre disposition appartient aux auteurs et vous sont offerts à titre informatif seulement. Ils ne reflètent pas systématiquement les orientations, la philosophie et les valeurs de la FFAPAMM.

Merci à nos partenaires :

Jean Coutu
Abbvie
Janssen
Otsuka
Lundbeck
VIA Rail Canada
MSSS
L’Appui proches aidants
Réseaux communautaire de Santé et de Services sociaux
Éric Lamirande
Centre d’apprentissage Santé et Rétablissement
Lafrance Communication
Api
INSIDE
AQIISM
David Communication
Numerika

Alliés pour le site web : Marc-André Cright | Serge Daigneault