Accueil > Mononucléose infectieuse : un risque de dépression plus élevé

Mononucléose infectieuse : un risque de dépression plus élevé

pourquoidocteur.fr | La « maladie du baiser », ou mononucléose, doit son nom à sa transmission par la salive. La plupart du temps, cette infection virale aiguë est bénigne mais, dans certains cas, elle peut entraîner une hospitalisation. Pour ces patients, que l’on dit atteint de mononucléose sévère, le risque de dépression se trouverait augmenté. Tel est le résultat d’une grande étude menée par des chercheurs danois de l’université d’Aarhus et publiée le 9 février dans la revue Brain, Behavior and Immunity. [ Lire la suite ]

La propriété des articles, photos ou images, capsules vidéo ou sonores et références mis à votre disposition appartient aux auteurs et vous sont offerts à titre informatif seulement. Ils ne reflètent pas systématiquement les orientations, la philosophie et les valeurs du Réseau Avant de Craquer. Image de vignette courtoisie pixabay.com

Merci à nos partenaires :

Jean Coutu
Abbvie
VIA Rail Canada
Éric Lamirande
Lafrance Communication
Api
AQIISM
David Communication
Numerika
Desjardins Caisse du Plateau Montcalm

Alliés pour le site web : Marc-André Cright | Serge Daigneault