Accueil > Paternités tardives : risques accrus d'autisme et de schizophrénie

Paternités tardives : risques accrus d'autisme et de schizophrénie

Radio-canada.ca | Les hommes âgés courent plus de chances de transmettre à leur descendance des mutations à l’origine de maladies génétiques, comparativement aux pères plus jeunes, selon une étude islandaise. Les femmes ne seraient donc pas les seules à devoir être mises en garde contre des naissances à un âge avancé. [ Lire la suite ]

La propriété des articles, capsules vidéo ou sonores et références mis à votre disposition appartient aux auteurs et vous sont offerts à titre informatif seulement. Ils ne reflètent pas systématiquement les orientations, la philosophie et les valeurs de la FFAPAMM.

Merci à nos partenaires :

Jean Coutu
Abbvie
VIA Rail Canada
Éric Lamirande
Lafrance Communication
Api
AQIISM
David Communication
Numerika
Desjardins Caisse du Plateau Montcalm

Alliés pour le site web : Marc-André Cright | Serge Daigneault