Accueil > Paternités tardives : risques accrus d'autisme et de schizophrénie

Paternités tardives : risques accrus d'autisme et de schizophrénie

Radio-canada.ca | Les hommes âgés courent plus de chances de transmettre à leur descendance des mutations à l’origine de maladies génétiques, comparativement aux pères plus jeunes, selon une étude islandaise. Les femmes ne seraient donc pas les seules à devoir être mises en garde contre des naissances à un âge avancé. [ Lire la suite ]

La propriété des articles, capsules vidéo ou sonores et références mis à votre disposition appartient aux auteurs et vous sont offerts à titre informatif seulement. Ils ne reflètent pas systématiquement les orientations, la philosophie et les valeurs de la FFAPAMM.

Merci à nos partenaires :

Jean Coutu
Abbvie
Janssen
Otsuka
Lundbeck
VIA Rail Canada
MSSS
L’Appui proches aidants
Réseaux communautaire de Santé et de Services sociaux
Éric Lamirande
Centre d’apprentissage Santé et Rétablissement
Lafrance Communication
Api
INSIDE
AQIISM
David Communication
Desjardins Caisse du Plateau Montcalm
Numerika

Alliés pour le site web : Marc-André Cright | Serge Daigneault