Accueil > Les petits dormeurs sont plus sujets aux idées noires

Les petits dormeurs sont plus sujets aux idées noires

sante.lefigaro.fr | Les personnes qui dorment peu sont davantage sujettes à la rumination. Leur esprit est davantage attiré par les informations négatives que les événements positifs. Les personnes qui dorment moins de huit heures par nuit sont plus susceptibles que les autres de souffrir de dépression ou de troubles anxieux, selon une étude parue cette semaine dans Journal of Behavior Therapy and Experimental Psychiatry. [ Lire la suite ]

La propriété des articles, photos ou images, capsules vidéo ou sonores et références mis à votre disposition appartient aux auteurs et vous sont offerts à titre informatif seulement. Ils ne reflètent pas systématiquement les orientations, la philosophie et les valeurs du Réseau Avant de Craquer. Image de vignette courtoisie pixabay.com.

Merci à nos partenaires :

Jean Coutu
Abbvie
Janssen
Otsuka
VIA Rail Canada
MSSS
L’Appui proches aidants
Réseaux communautaire de Santé et de Services sociaux
Éric Lamirande
Centre d’apprentissage Santé et Rétablissement
Lafrance Communication
Api
INSIDE
AQIISM
David Communication
Numerika

Alliés pour le site web : Marc-André Cright | Serge Daigneault