Accueil > Psychiatrie : faut-il ranger les malades dans des « cases » ?

Psychiatrie : faut-il ranger les malades dans des « cases » ?

Lefigaro.fr | De nombreux psychiatres remettent en cause le « dictionnaire » officiel d’évaluation des maladies psychiques. Signe des temps, dans le film à succès Two Lovers, sorti en 2008, l’une des premières scènes montre la rencontre entre un héros fragile, interprété par Joachin Phoenix, et la troublante Gwyneth Paltrow. Dès leur première conversation, celle-ci déclare : « Attention, je suis hyperactive avec un déficit de l’attention. » À quoi son jeune voisin répond: « Et moi, je suis bipolaire. » Pour le Dr Maurice Corcos, directeur du département de psychiatrie de l’adolescent et de l’adulte jeune à l’Institut mutualiste Montsouris et professeur de psychiatrie infanto-juvénile à l’université Paris-Descartes, cet échange est révélateur de l’extrême médicalisation dont notre vie émotionnelle se retrouve l’objet. [ Lire la suite ]

La propriété des articles, capsules vidéo ou sonores et références mis à votre disposition appartient aux auteurs et vous sont offerts à titre informatif seulement. Ils ne reflètent pas systématiquement les orientations, la philosophie et les valeurs de la FFAPAMM.

Merci à nos partenaires :

Jean Coutu
Abbvie
VIA Rail Canada
Éric Lamirande
Lafrance Communication
Api
AQIISM
David Communication
Numerika
Desjardins Caisse du Plateau Montcalm

Alliés pour le site web : Marc-André Cright | Serge Daigneault