Accueil > Quand la peur du virus paralyse les gens

Quand la peur du virus paralyse les gens

lapresse.ca | Son « fil conducteur », Pierre-Paul Aveline l’a perdu le 13 mars, ce jour où Québec a décrété la fermeture des écoles en réponse à la pandémie de la COVID-19. L’anxiété a pris le dessus. « On ne savait rien sur ce virus-là, se souvient le Trifluvien, dont la plus grande crainte était de le contracter. Est-ce qu’on peut l’attraper en croisant quelqu’un dans la rue ? Il y avait beaucoup de questions sans réponse. Et ça, c’est anxiogène. » [ Lire la suite ]

La propriété des articles, photos ou images, capsules vidéo ou sonores et références mis à votre disposition appartient aux auteurs et vous sont offerts à titre informatif seulement. Ils ne reflètent pas systématiquement les orientations, la philosophie et les valeurs du Réseau Avant de Craquer. Image de vignette courtoisie pixabay.com

Merci à nos partenaires :

Jean Coutu
Abbvie
VIA Rail Canada
Éric Lamirande
Lafrance Communication
Api
AQIISM
David Communication
Numerika
Desjardins Caisse du Plateau Montcalm

Alliés pour le site web : Marc-André Cright | Serge Daigneault