Accueil > Santé mentale et justice : l'art délicat de la désescalade

Santé mentale et justice : l'art délicat de la désescalade

lapresse.ca | Le Soleil | Les taux de criminalité sont en baisse et le travail des policiers de Québec se transforme, glisse de plus en plus vers le travail social. Les problèmes de santé mentale, de dépendance et d’itinérance font désormais partie du quotidien. L’enjeu est de départager les cas dangereux des cas qui dérangent et d’éviter si possible de judiciariser. Je suis allé m’asseoir dans la voiture de la sergente Julie Marcotte, en charge depuis l’automne dernier du programme de santé mentale au Service de police de la Ville de Québec. Voici mon rapport. [ Lire la suite ]

La propriété des articles, capsules vidéo ou sonores et références mis à votre disposition appartient aux auteurs et vous sont offerts à titre informatif seulement. Ils ne reflètent pas systématiquement les orientations, la philosophie et les valeurs de la FFAPAMM.

Merci à nos partenaires :

Jean Coutu
Abbvie
Janssen
Otsuka
Lundbeck
VIA Rail Canada
MSSS
L’Appui proches aidants
Réseaux communautaire de Santé et de Services sociaux
Éric Lamirande
Centre d’apprentissage Santé et Rétablissement
Lafrance Communication
Api
INSIDE
AQIISM
David Communication
Numerika

Alliés pour le site web : Marc-André Cright | Serge Daigneault