Accueil > Santé mentale : sauvée par le programme PEPP

Santé mentale : sauvée par le programme PEPP

Ledevoir.com | Jeune musicienne et comédienne, Nathalie (nom fictif) travaillait à des collectes de fonds pour la recherche sur le cancer du sein quand elle a eu ses premières hallucinations et son premier délire de persécution. « J’ai toujours voulu aider les autres, mais je n’étais pas formée pour ce travail. Je parlais à des gens qui vivaient des situations très difficiles et j’avais du mal à me distancier de ce que vivaient ces personnes. J’espérais que mes gestes aient des répercussions au-delà de ce qui est possible. À travers cela, j’essayais d’avoir des expériences spirituelles », nous confie la jeune femme, aujourd’hui âgée de 29 ans. [ Lire la suite ]

À lire également : Dépistage précoce : intervenir rapidement pour éclaircir l’avenir

La propriété des articles, capsules vidéo ou sonores et références mis à votre disposition appartient aux auteurs et vous sont offerts à titre informatif seulement. Ils ne reflètent pas systématiquement les orientations, la philosophie et les valeurs de la FFAPAMM.

Merci à nos partenaires :

Jean Coutu
Abbvie
Janssen
Otsuka
Lundbeck
VIA Rail Canada
MSSS
L’Appui proches aidants
Réseaux communautaire de Santé et de Services sociaux
Éric Lamirande
Centre d’apprentissage Santé et Rétablissement
Lafrance Communication
Api
INSIDE
AQIISM
David Communication
Desjardins Caisse du Plateau Montcalm
Numerika

Alliés pour le site web : Marc-André Cright | Serge Daigneault