Accueil > Schizophrénie : C. elegans, un petit ver qui pourrait nous en dire long

Schizophrénie : C. elegans, un petit ver qui pourrait nous en dire long

Santelog.com | Qui aurait cru que le « petit » ver C. elegans a, lui aussi, un système nerveux complexe et capable de contrôler ses propres mouvements ? Cette étude de chercheurs de Harvard vient d’identifier chez ce ver des neurones affectés de 2 fonctions différentes, le mouvement et le signal en retour qui permet de contrôler le mouvement en tenant compte de l’environnement. Ce feedback appelé la réponse corollaire joue très probablement, lorsqu’il est déréglé, un rôle éminent dans certains troubles neurologiques comme la schizophrénie. [ Lire la suite ]

La propriété des articles, capsules vidéo ou sonores et références mis à votre disposition appartient aux auteurs et vous sont offerts à titre informatif seulement. Ils ne reflètent pas systématiquement les orientations, la philosophie et les valeurs de la FFAPAMM.

Merci à nos partenaires :

Jean Coutu
Abbvie
VIA Rail Canada
Éric Lamirande
Lafrance Communication
Api
AQIISM
David Communication
Numerika
Desjardins Caisse du Plateau Montcalm

Alliés pour le site web : Marc-André Cright | Serge Daigneault